Aperçu de la vie dans le ghetto de Cracovie en 1941
Rechercher

Aperçu de la vie dans le ghetto de Cracovie en 1941

Un emploi du temps scolaire révèle l'importance de l'éducation et la peur d'une descente de nazis dans l'école polonaise

Stuart Winer est journaliste au Times of Israël

L'emploi du temps d'une école juive du gehtto Cracovie en 1941 (Crédit : Shem Olam)
L'emploi du temps d'une école juive du gehtto Cracovie en 1941 (Crédit : Shem Olam)

Un emploi du temps d’une école juive du ghetto de Cracovie datant de l’époque de l’Holocauste, récemment diffusé, montre comment les Juifs de Pologne composaient avec les mesures draconiennes qui leurs étaient imposées par les occupants nazis.

Cet emploi du temps fait partie des 7 000 éléments donnés aux chercheurs sur l’Holocauste, il y a près d’un an.

L’emploi du temps date de 1941, près de deux ans avant que les nazis ne liquident le ghetto.

Le Shem Olam Faith & the Holocaust Institute for Education & Research, basé en Israël, a publié le document mardi pour que sa publication coïncide avec la rentrée des classes.

Abraham Krieger, le dirigeant de Shem Olam, a précisé que l’emploi du temps avait été envoyé au Conseil juif du ghetto de Lublin par le Conseil juif du ghetto de Cracovie en réponse à une requête sur le système scolaire.

La déportation des Juifs de Cracovie avait déjà commencé en 1940, et les dirigeants juifs craignaient que leurs écoles ne soient plus autorisées à ouvrir après les vacances d’été.

Krieger a déclaré au Times of Israel que les ghettos partageaient les informations pour apprendre à composer avec les situations de plus en plus difficiles dans lesquelles les Juifs vivaient.

Le calendrier, le premier en son genre découvert dans le ghetto de Cracovie, révèle le nombre d’heures que chaque niveau, du niveau un à sept, devait consacrer aux études juives à côté de leurs études des matières laïques telles que les mathématiques, la langue polonaise, l’art et la géographie.

Les élèves de première année ont appris les bénédictions, les prières, les chants et la lecture et l’écriture, tandis que les deuxième année du primaire ont été instruits sur les bénédictions et les lois religieuses juives, mais ont aussi découvert des histoires des livres de la Genèse et l’Exode. Les deux niveaux ont également appris des chansons.

L’éducation religieuse des élèves de troisième année du primaire s’est concentrée sur les bénédictions, les lois pour observer le Shabbat et les fêtes, les légendes et les chansons rabbiniques.

En quatrième année, les élèves étaient prêts à étudier les textes de la Genèse et du Livre de Josué, ainsi que d’autres chants.

Les élèves de cinquième année sont passés à l’Exode, avec les livres des Juges et Ruth, et ont appris des histoires rabbiniques.

Les élèves de sixième année étudiaient le Lévitique et le Deutéronome avec les textes du célèbre commentateur du 11e siècle, Rabbi Shlomo Yitzchaki (plus connu sous l’acronyme Rachi). Ils ont également étudié les livres de Samuel.

Les élèves de septième année ont étudié les Nombres et le Deutéronome, les livres des Rois et Esther, et ont aussi étudié des textes supplémentaires sur les lois religieuses pour la vie juive.

Les élèves avaient au total environ 10 heures d’études juives par semaine.

Entre 1941 et 1943, les nazis ont intensifié la déportation des Juifs vers les camps de la mort à travers l’Europe. À la fin de 1943, la quasi-totalité des 60 000 résidents du ghetto de Cracovie et les 30 000 habitants du ghetto de Lublin avaient été envoyés à leur mort.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...