Attaque d’un navire ayant appartenu à une firme israélienne dans l’océan Indien
Rechercher

Attaque d’un navire ayant appartenu à une firme israélienne dans l’océan Indien

Un incendie s'est déclaré à bord du CSAV Tyndall, portant le drapeau libérien et ayant appartenu par le passé à la société Zodiac Maritime d'Eyal Ofer ; Israël accuse l'Iran

Le CSAV TYNDALL, qui appartenait auparavant à Israël, est vu en train de naviguer près du port de Pireas, en Grèce, le 15 janvier 2021. (Capture d'écran : YouTube)
Le CSAV TYNDALL, qui appartenait auparavant à Israël, est vu en train de naviguer près du port de Pireas, en Grèce, le 15 janvier 2021. (Capture d'écran : YouTube)

Un incendie s’est déclaré samedi à bord d’un cargo ayant autrefois appartenu à la société d’un éminent homme d’affaires israélien, alors qu’il naviguait dans le nord de l’océan Indien.

Selon de multiples articles parus samedi, l’incendie est le résultat d’une attaque d’une source inconnue. Les responsables israéliens pensent que l’Iran est à l’origine de l’attaque, selon le site d’information Ynet.

Le navire, identifié comme le CSAV Tyndall, portant le drapeau du Libéria, a quitté le port de Djeddah en Arabie saoudite et se dirigeait vers le port de Jebel Ali à Dubaï, aux Émirats arabes unis, selon la chaîne de télévision libanaise pro-Hezbollah al-Mayadeen.

Une version antérieure de cette information, citant des médias israéliens, indiquait que le navire appartenait à Zodiac Maritime, une société basée à Londres ayant appartenu au magnat israélien Eyal Ofer. Si le navire a effectivement appartenu à cette société, mais a été vendu il y a plusieurs mois.

« Suite à des articles parus dans les médias, nous pouvons confirmer que le navire CSAV Tyndall n’appartient pas et n’est pas exploité par Zodiac Maritime, qui est une société britannique de gestion de navires », a déclaré la société dans un communiqué publié samedi.

Aucun blessé n’a été signalé à bord du navire, qui a subi des dommages mineurs et a poursuivi son voyage après l’incident.

Des sources anonymes ont déclaré à al-Mayadeen que le feu s’était déclaré à bord du navire après qu’il a été frappé par une arme inconnue.

Le navire CSAV Tyndall naviguait entre l’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis, le 3 juillet 2021. (Capture d’écran de MarineTraffic.com)

Des sources israéliennes citées par les médias locaux samedi ont déclaré qu’elles soupçonnaient l’ennemi juré d’Israël, l’Iran, d’être à l’origine de l’attaque présumée, peut-être en réponse au ciblage d’un site de production de centrifugeuses iraniennes le mois dernier.

Ces derniers mois, Israël et l’Iran se sont mutuellement accusés d’avoir attaqué un certain nombre de navires marchands, les endommageant à l’aide d’explosifs. Dans chaque cas, les navires n’ont été que légèrement endommagés et aucun blessé n’était à déplorer.

Le 26 février, une explosion a frappé le MV Helios Ray, un cargo portant le drapeau des Bahamas, dans le golfe d’Oman. Le Premier ministre de l’époque, Benjamin Netanyahu, avait accusé l’Iran d’avoir attaqué le navire. L’Iran a rapidement démenti cette accusation, mais les experts affirment que cette attaque présente les mêmes caractéristiques que les précédentes attribuées à Téhéran.

Un autre navire appartenant à Israël aurait été la cible de tirs de missiles dans le golfe d’Oman fin mars, probablement par des forces iraniennes.

Le Wall Street Journal a rapporté en mars qu’Israël a visé au moins 12 navires à destination de la Syrie, la plupart transportant du pétrole iranien, avec des mines et d’autres armes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...