Barak s’excuse pour la mort d’Arabes israéliens tués en 2000
Rechercher

Barak s’excuse pour la mort d’Arabes israéliens tués en 2000

L'ex Premier ministre a affirmé porter la responsabilité ; 12 Arabes israéliens et un Palestinien de Gaza ont été tués lors de la "Journée de la Terre"

L'ex-Premier ministre et ministre de la Défense Ehud Barak pendant un événement marquant le lancement de l'application Reporty à Tel Aviv, le 16 mars 2016. (Crédit : Flash90)
L'ex-Premier ministre et ministre de la Défense Ehud Barak pendant un événement marquant le lancement de l'application Reporty à Tel Aviv, le 16 mars 2016. (Crédit : Flash90)

L’ancien Premier ministre israélien Ehud Barak, en campagne pour les élections législatives de septembre, a présenté ses excuses mardi pour la mort d’Arabes israéliens tués par la police israélienne lors de manifestations en 2000.

Ehud Barak, rival du Premier ministre sortant Benjamin Netanyahu, occupait ce poste en 2000 lorsque les forces de sécurité ont tué 13 personnes au cours de manifestations violentes ayant eu lieu à l’occasion de la « Journée de la Terre ».

La « Journée de la Terre » commémore chaque année la mort de six Arabes israéliens tués en 1976, lors de manifestations contre la confiscation de terres par Israël.

Mardi, dans les pages du quotidien israélien Haaretz, le député arabe israélien Esawi Frej a appelé M. Barak à s’excuser et assumer la responsabilité de ces morts.

Plus tôt ce mois-ci, M. Frej, du parti de gauche Meretz, a exclu toute alliance avec le parti d’Ehud Barak, en vue des élections générales de septembre en raison des tueries de 2000.

Les propos d’Esawi Frej « émanent d’une profonde douleur », a déclaré mardi Ehud Barak à la radio publique israélienne.

« Ce sont des choses importantes et douloureuses. J’assume la responsabilité de tout ce qui s’est passé de bien ou de mal pendant mon mandat de Premier ministre, y compris les événements d’octobre 2000 au cours desquels 12 Arabes israéliens et un Palestinien de Gaza ont été tués », a-t-il affirmé.

« Je présente une nouvelle fois mes regrets et mes excuses auprès des familles » des victimes, a-t-il ajouté.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...