Rechercher

Barlev bénéficie désormais d’une protection 24/7 à cause de menaces émanant de Juifs

Le ministre pensait que les familles criminelles arabes pourraient le menacer alors qu'il réprime leurs activités, mais les seuls signes de danger viennent d'Israéliens juifs

Le ministre de la Sécurité publique Omer Barlev, le 9 novembre 2021. (Crédit : Michael Giladi/Flash90)
Le ministre de la Sécurité publique Omer Barlev, le 9 novembre 2021. (Crédit : Michael Giladi/Flash90)

Le ministre de la Sécurité intérieure, Omer Barlev, a révélé lundi qu’il bénéficie désormais d’une protection 24 h/7 en raison de menaces proférées à son encontre par des extrémistes israéliens juifs.

Barlev n’a pas précisé la nature des menaces ni qui les avait proférées, mais le ministre, membre du parti Travailliste de centre-gauche, a provoqué une vive polémique au début du mois lorsqu’il a déclaré avoir discuté de la « violence des résidents d’implantations » avec une diplomate américaine en visite.

Les critiques, y compris celles de partenaires de droite de la coalition, l’ont accusé de généraliser des actions de quelques extrémistes pour condamner une communauté toute entière.

« À partir de ce matin, je suis sous surveillance 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 », a écrit M. Barlev sur Twitter.

« Suite à ma campagne déterminée contre les familles criminelles arabes, j’espérais que le moment n’arriverait pas où l’une d’entre elles me menacerait personnellement. Mais ce n’est pas le cas. Je ne suis pas menacé par les criminels arabes – je suis menacé par les Juifs israéliens », a écrit Barlev, dont le ministère est responsable de la police.

La remarque initiale de Barlev sur les résidents d’implantations et la réaction qui a suivi de la droite font suite à une augmentation notable des attaques violentes menées par des extrémistes israéliens contre des Palestiniens par rapport aux années précédentes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...