Biologie, ingénierie, intelligence artificielle : Israël veut rester à la pointe
Rechercher

Biologie, ingénierie, intelligence artificielle : Israël veut rester à la pointe

L'Autorité israélienne de l'innovation lance un nouveau programme à hauteur de 13,5 millions de shekels dans le domaine de la bio-convergence

Aharon Aharon, président de l'Autorité israélienne de l'innovation, lors d'une conférence à Tel Aviv. (Crédit : Ofer Vaknin)
Aharon Aharon, président de l'Autorité israélienne de l'innovation, lors d'une conférence à Tel Aviv. (Crédit : Ofer Vaknin)

Israël lance un nouveau programme à hauteur de 13,5 millions de shekels (3,4 millions d’euros) afin de garder de l’avance dans le domaine qui associe la biologie et d’autres sciences à des fins médicales.

L’Autorité israélienne de l’innovation, en charge des politiques technologiques de la nation, a déclaré jeudi qu’elle avait appelé tous les chercheurs à l’université, dans les hôpitaux et dans les entreprises à soumettre leurs proposition pour financer le développement de programmes de bio-convergence.

La bio-convergence est une industrie en forte croissance qui intègre la biologie avec d’autres disciplines de l’ingénierie comme l’électronique, l’intelligence artificielle, la physique, l’informatique, la nano-technologie, la science des matériaux et l’ingénierie génétique de pointe, afin de répondre aux défis sanitaires mondiaux.

L’idée est de développer les applications commerciales des technologies de bio-convergence, a expliqué Aharon, le président de l’Autorité israélienne de l’innovation, dans un communiqué jeudi. Il annonçait le première programme en son genre du pays.

« Etant donné que la bio-convergence est encore un domaine en développement, la majorité de l’expertise dans ce secteur reste concentrée dans les institutions académiques, a déclaré Aharon. Cette synthèse du milieu académique et de l’industrie fait partie d’une tentative globale pour développer l’écosystème innovateur qui sera le moteur de la croissance de l’industrie israélienne ».

Le financement sera attribué à des équipes multi-disciplinaires travaillant sur des projets qui incluent des recherches dans le domaine des sciences humaines, de l’ingénierie, de l’informatique, des mathématiques ou de la physique.

« La bio-convergence a un immense potentiel pour transformer la technologie et l’industrie, a notait le communiqué et en voyant que l’éco-système d’Israël « est fortement positionné sur ces domaines », la nation peut profiter de ses capacités de recherche pour construire « un centre international compétitif de pointe », précisait le communiqué.

L’appel pour des propositions de la part du milieu académique et de l’industrie vise à mettre en place les conditions pour accompagner la croissance dans ce domaine en Israël. L’objectif est aussi « de construire une industrie compétitive et leader mondiale avec un impact économique significatif ».

Les propositions doivent être soumises d’ici le 21 septembre 2020 à 12h heure d’Israël, notait le communiqué.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...