Camille Lellouche dévoile une nouvelle chanson, « N’insiste pas »
Rechercher

Camille Lellouche dévoile une nouvelle chanson, « N’insiste pas »

Dans la chanson, sortie à l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes, l'humoriste dénonce les violences faites aux femmes et parle aux victimes

La chanteuse, actrice et humoriste française Camille Lellouche a dévoilé mardi un nouveau titre et clip intitulé « N’insiste pas ».

Dans la chanson, sortie à l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes, elle dénonce les violences faites aux femmes et parle aux victimes.

Elle s’est expliquée sur cette nouvelle chanson dans la matinée sur Europe 1.

« Les langues commencent à se délier, on en parle de plus en plus, mais pas encore assez », a-t-elle déclaré, après s’être déjà emparée du sujet dans un sketch. « Et je trouve que même quand certaines femmes osent aller porter plainte, elles ne sont pas tout le temps prises au sérieux. Souvent, elles finissent par se faire tuer. Et c’est tellement horrible que je ne peux pas ne pas me battre contre ça. »

« Cette chanson, c’est pour ces femmes qui n’arrivent pas à partir ou qui y arrivent tard. Une rupture ‘normale’, c’est déjà très violent et quitter la personne c’est un long processus. Mais quand tu es une femme battue, non seulement tu es folle de la personne qui te bat, puisque c’est son but, mais en plus tu te demandes ce qui va t’arriver si tu pars. Donc c’est encore plus long comme processus et la plupart des femmes ne portent pas plainte », a-t-elle poursuivi.

« La base de tout ça, c’est l’éducation et le respect. Le chantier il est au départ, ça commence par expliquer aux petits garçons qu’on ne frappe pas les filles », a estimé la chanteuse.

Camille Lellouche est la petite-fille du résistant déporté Yvon Sallaud. Elle a commencé la musique dès son enfance. Elle a depuis joué dans le film « Grand central », participé à l’émission « The Voice » et rejoint les équipes de « Touche pas à mon poste ! » puis de « Quotidien ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...