Chaim Fogel fustige le recours de photos de victimes du terrorisme à la Knesset
Rechercher

Chaim Fogel fustige le recours de photos de victimes du terrorisme à la Knesset

L'homme qui a perdu son fils, sa belle-fille et ses petits-enfants dans un attentat, affirme que sa famille reste hors des conflits politiques et déplore l'instrumentalisation

Des députés brandissant des portraits de victimes de la terreur lors d'une manifestation contre la prestation de serment du nouveau gouvernement, le 13 juin 2021. (Capture d'écran YouTube)
Des députés brandissant des portraits de victimes de la terreur lors d'une manifestation contre la prestation de serment du nouveau gouvernement, le 13 juin 2021. (Capture d'écran YouTube)

Un homme qui a perdu cinq membres de sa famille dans une attaque terroriste a exprimé mardi son indignation face à l’instrumentalisation de photographies des victimes déployées lors d’une séance plénière de la Knesset par le parti d’extrême-droite Sionisme religieux.

Lors de la prestation de serment du nouveau gouvernement dimanche à la Knesset, les députés du parti du Sionisme religieux ont chahuté le nouveau Premier ministre Naftali Bennett en brandissant des portraits de personnes tuées par des terroristes palestiniens avec la légende « Honte à vous ». Il s’agissait d’une façon de protester contre le fait que la nouvelle coalition comprenne Raam, un parti arabo-islamiste que le parti Sionisme religieux accuse de soutenir le terrorisme palestinien.

Parmi les photos figuraient celles du rabbin Ehud et de Ruth Fogel, et de trois de leurs six enfants – Yoav, 11 ans, Elad, 4 ans, et Hadas, 3 mois – qui ont été brutalement assassinés dans l’implantation d’Itamar, en Cisjordanie, en 2011.

Le parti du Sionisme religieux a déclaré que ce geste avait été fait à la demande du Choosing Life Forum, un groupe de familles endeuillées.

Merav Hajaj, dont la fille Shir a été tuée en 2017 dans une attaque au camion piégé contre des soldats de Tsahal lors d’une visite éducative à Jérusalem, a déclaré au Times of Israël que le forum était en colère contre Bennett parce qu’il avait promis, durant sa campagne électorale, de ne pas s’associer à Raam.

Hajaj a déclaré que l’utilisation des photos des Fogel avait été approuvée par la famille de Ruth Fogel, les Ben-Yishai.

Les membres de la famille Fogel assassinés le 11 mars 2011 à Itamar. Dans le sens des aiguilles d’une montre, depuis en haut à gauche : Ruth, Ehud, Yoav, Hadas et Elad. (Capture d’écran/YouTube)

Cependant, Chaim Fogel, qui a perdu son fils, sa belle-fille et ses trois petits-enfants dans l’attaque au couteau, a déclaré qu’il ne soutenait pas cette action.

« Se servir de mes enfants pour une bataille politique est scandaleux », a déclaré Fogel au quotidien Yedioth Ahronoth dans un article publié mardi.

« Dans la famille, nous ne nous impliquons pas dans les disputes politiques », a-t-il ajouté. « Udi [Ehud] et Ruthie étaient pareils. De quel droit les membres de la Knesset utilisent-ils des photos de mon fils, de ma belle-fille et de mes petits-enfants dans une campagne éhontée ? »

Fogel a déclaré que sa position n’avait rien à voir avec ses propres sentiments à l’égard du nouveau gouvernement.

Le parti du Sionisme religieux a déclaré dans un communiqué que l’utilisation des photos des victimes du terroriste avait été faite « à la demande du forum des familles endeuillées. Nous sommes vraiment désolés si une erreur a été commise au sujet de la famille Fogel. »

« Ils ont sélectionné les photos et nous les ont transmises avec la légende, et après une enquête préliminaire – faite par eux à notre demande – au sujet du consentement des familles des personnes assassinées », a déclaré le parti.

Le cadet Shir Hajaj, tuée par un attentat au camion bélier à Jérusalem, le 8 janvier 2017. (Crédit : via le porte-parole de l’armée israélienne)

Hajaj, qui a aidé à préparer les photos, a déclaré que le forum avait fait campagne en faveur de Yamina et de Bennett avant les élections du 23 mars.

Même la veille du vote, Yamina a demandé au forum de publier une lettre de soutien au parti, et le forum s’est exécuté, publiant une déclaration décrivant Bennett comme un « véritable homme de droite », a déclaré Hajaj.

Bennett, la ministre de l’Intérieur Ayelet Shaked et le reste du parti Yamina ont constamment assuré au forum qu’ils ne siégeraient pas avec Raam, a déclaré Hajaj. Elle a accusé le leader du parti arabe, le député Mansour Abbas, de diriger des organisations à but non lucratif qui fournissent une aide humanitaire – y compris de l’argent – à des terroristes, dont le meurtrier de sa propre fille.

Bennett « nous a utilisés et mis de côté », a-t-elle déclaré pour expliquer la colère qui a poussé le forum à organiser la protestation à la Knesset avec l’aide du parti du sionisme religieux.

Avec sa confirmation par la Knesset, le nouveau gouvernement a mis fin à plus de 12 ans de règne consécutif du Premier ministre Benjamin Netanyahu.

Le Parti sioniste religieux, un parti nationaliste religieux d’extrême droite, est un allié clé de Netanyahu et de son parti, le Likud.

Haim Fogel s’adresse aux journalistes devant la maison familiale des Salomon à Halamish le 23 juillet 2017 (Capture d’écran : Youtube)

Dimanche, alors que Bennett tentait de présenter la nouvelle coalition à la Knesset dans son discours inaugural, il a été chahuté à maintes reprises par des législateurs alliés de Netanyahu qui s’opposaient au nouveau gouvernement.

Le nouveau gouvernement a finalement été approuvé avec 60 députés pour et 59 contre. Un législateur de Raam s’est abstenu lors du vote.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...