Corbyn applaudissait les Neturei Karta appelant au ‘démantèlement d’Israël’
Rechercher

Corbyn applaudissait les Neturei Karta appelant au ‘démantèlement d’Israël’

Une vidéo apparue récemment montre le chef du Labour applaudissant un membre de la secte Neturei Karta exhortant à 'la fin de l'État sioniste qui a kidnappé le nom du judaïsme"

Le leader du Labour britannique, Jeremy Corbyn lors d'une conférence en 2011. (Capture d'écran: Twitter)
Le leader du Labour britannique, Jeremy Corbyn lors d'une conférence en 2011. (Capture d'écran: Twitter)

Jeremy Corbyn, le leader du parti travailliste britannique, a été filmé en 2011 applaudissant un intervenant lors d’une conférence qui appelait au démantèlement d’Israël, qui aurait également « kidnappé » le judaïsme.

La vidéo publiée jeudi a été prise à l’occasion d’une conférence pro-palestinienne à laquelle Jeremy Corbyn avait pris part en 2011 aux côtés de plusieurs activistes anti-Israéliens accusés d’antisémitisme.

On y voit Yisrael Dovid Weiss de la secte ultra-orthodoxe Neturei Karta dire : « Vous avez dit qu’il fallait mettre fin à l’État juif. Je voudrais juste dire avec respect : la fin d’un État sioniste qui a kidnappé le nom du judaïsme. Ce n’est pas un État juif. » Il ajoute : « Nous voulons… un démantèlement pacifiste de l’État et vivre ensemble en harmonie, si Dieu le permet. »

On peut remarquer Corbyn applaudir Weiss, lequel avait déjà participé à une conférence en 2006 en Iran visant à réfuter et ridiculiser l’Holocauste.

Depuis son élection à la tête du Labour en 2015, Corbyn se défend contre des allégations qui l’accusent d’avoir infusé une haine des Juifs dans le cœur de la patrie par ses critiques envers Israël et sa tolérance supposée de l’antisémitisme.

Sous le feu des critiques, Corbyn avait admis pour la première fois en 2016 qu’Israël avait le droit d’exister.

En 2009, il avait appelé le Hamas et le Hezbollah ses amis et dit que le Hamas œuvrait en faveur de la paix et de la justice.

En 2013, il avait défendu une fresque antisémite. Deux ans plus tard, il posait des fleurs sur les tombes de terroristes palestiniens qui avaient assassiné des athlètes israéliens à Munich en 1972. La même année, il avait déclaré que les « sionistes » britanniques ne comprenaient par l’ironie britannique.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...