Covid-19: les Etats-Unis envoient 500 000 doses de vaccin en Jordanie
Rechercher

Covid-19: les Etats-Unis envoient 500 000 doses de vaccin en Jordanie

Cet envoi fait suite à une discussion bilatérale et ne s'inscrit pas dans le cadre du programme Covax de distribution de vaccins dans les pays émergents et en voie de développement

Des flacons de vaccin anti-coronavirus Pfizer/BioNTech dans une chambre froide avant d'être emballés pour être livrés dans un entrepôt d'une banlieue de Paris, le 30 mars 2021. (Crédit : Joel Saget/AFP)
Des flacons de vaccin anti-coronavirus Pfizer/BioNTech dans une chambre froide avant d'être emballés pour être livrés dans un entrepôt d'une banlieue de Paris, le 30 mars 2021. (Crédit : Joel Saget/AFP)

Les Etats-Unis commencent jeudi à envoyer 500.000 doses de vaccin Pfizer contre le Covid-19 en Jordanie, a fait savoir un haut responsable de la Maison Blanche à l’AFP.

Les vaccins doivent arriver en Jordanie samedi, selon la même source.

Cet envoi fait suite à une discussion bilatérale et ne s’inscrit pas dans le cadre du programme multilatéral Covax de distribution de vaccins dans les pays émergents et en voie de développement, a précisé ce responsable, qui a demandé l’anonymat.

« Nous ne distribuons pas ces doses en échange de faveurs ou de contreparties. Nous avons pour seul objectif de sauver des vies », a affirmé la source, en référence à la « diplomatie du vaccin » qui voit les Etats-Unis, la Chine et la Russie rivaliser dans les envois de doses à destination de pays moins avancés.

L’administration Biden s’est engagée à verser 2 milliards de dollars au programme Covax.

Washington compte en outre acheter 500 million de doses de ce même vaccin Pfizer au bénéfice de l’Union africaine et de 92 pays pauvres.

« C’est un moment historique, et il faut que l’Amérique montre la voie », a dit la source.

La Jordanie a réussi à contenir la propagation du virus parmi ses quelque 10 millions d’habitants.

Selon l’Organisation mondiale de la santé, le pays a enregistré moins de 10.000 décès à cause du coronavirus.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...