Rechercher

Crise des opioïdes : Teva lance son spray nasal contre les surdoses

Selon la firme, ce générique du Narcan est le premier sur le marché ; des plaintes pour le rôle de Teva dans l'épidémie des opioïdes aux USA ont été déposées contre la compagnie

Photo d'illustration : Un homme actionne un spray nasal. (Crédit : Malikov Aleksandr; iStock by Getty Images)
Photo d'illustration : Un homme actionne un spray nasal. (Crédit : Malikov Aleksandr; iStock by Getty Images)

Le géant pharmaceutique israélien Teva a annoncé le lancement de la toute première version générique d’un spray nasal utilisé pour soigner les overdoses aux opioïdes.

Le spray nasal à la Naloxone qui est actuellement vendu sous le nom de Narcan est utilisé en urgence pour bloquer les effets des médicaments opioïdes.

Les États-Unis ont connu une crise, ces dernières années, entraînées par l’addiction aux médicaments opioïdes. Il y a eu plus de 500 000 morts par overdose au cours des 20 dernières années.

L’entreprise Teva a été elle-même mise en cause, aux côtés d’autres firmes pharmaceutiques majeures, pour avoir participé à ce qu’on a appelé la crise des opioïdes, en commercialisant de manière trompeuse ce type de médicament et en minimisant les risques d’addiction.

Une vue d’ensemble de TEVA Pharmaceutical Industries à Jérusalem, Israël, 11 octobre 2013. (Yonatan Sindel/Flash90)

Les fabricants de médicaments et les distributeurs sont visés par des centaines de plaintes déposées par les autorités de l’État et par les autorités locales.

Au mois de septembre, Teva a conclu un accord avec le procureur-général de Louisiane en acceptant de verser la somme de 15 millions de dollars pour régler les plaintes déposées par l’état, acceptant aussi de donner des médicaments qui aident à lutter contre l’addiction aux opioïdes pour une valeur totale de 3 millions de dollars.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...