Israël en guerre - Jour 260

Rechercher
Les victimes du 7 octobre

Dana Petrenko, 23 ans, Daniel Goltman, 24 ans : Le jeune couple ne se séparait jamais

Assassinés au festival Supernova le 7 octobre dernier

Daniel Goltman et Dana Petrenko (Crédit : Autorisation)
Daniel Goltman et Dana Petrenko (Crédit : Autorisation)

Daniela « Dana » Petrenko, 23 ans, originaire de Haïfa, et son petit ami, Daniel Goltman, 24 ans, originaire de Rishon Lezion, ont été assassinés par des terroristes du Hamas a la rave Supernova le 7 octobre.

Vers 7 heures du matin, le couple a informé leurs amis et leurs familles qu’ils tentaient de fuir les lieux de la fête lorsque l’attaque s’est produite. Des témoins ont ensuite raconté à leurs proches qu’alors qu’ils couraient, Dana a été prise d’une crise de panique et s’est figée sur place, incapable de bouger. Daniel l’a protégée avec son corps et ils ont été assassinés ensemble. Selon leurs amis, leurs corps ont été retrouvés enlacés.

Daniel a été enterré le 10 octobre à Rishon et Dana a été enterrée le 13 octobre à Haïfa.

Il laisse derrière lui ses parents, Valery et Alex, et son frère Itay. Elle laisse dans le deuil sa mère Olga et son beau-père Roman, ainsi que ses jeunes frères et sœurs Iris, 13 ans, et Anton, 11 ans.

Le couple s’était rencontré à Eilat en 2021 et était inséparable depuis, selon leurs amis. Dana devait commencer des études d’économie au College of Management Academic Studies (Colman) à Rishon. Daniel prévoyait de commencer ses études en ingénierie structurelle au Sami Shamoon College à Ashdod, et ils avaient prévu de vivre avec les parents de Daniel pendant leurs études.

Sur Instagram, un ami de Daniel, Lian Alon, l’a décrit comme une « personne joyeuse de nature, dans les moments difficiles, tu remontais le moral des autres, le genre d’ami que tout le monde souhaiterait avoir, qui aidait et soutenait les autres. Peu importe la situation, tu avais toujours ton sourire magique aux lèvres ; tu étais comme ça. Tu m’as fait vivre tant de moments heureux et formidables, tu m’as fait rire comme personne d’autre, tu étais à mes côtés quand et où j’avais besoin de toi et pour cela, je te remercierai toujours. »

Un autre ami, Gal Bry, a écrit sur Instagram qu’ils avaient servi ensemble dans la marine, « et dès son arrivée le premier jour, tout le monde l’aimait déjà. Je l’ai pris sous mon aile et lui ai dit qu’il serait un secouriste exceptionnel, et il l’a vraiment été. » Bray a ajouté qu’ils ont partagé « d’innombrables expériences et histoires sur le navire, être avec la même personne 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 est une chose, mais lorsque vous formez une famille, il est difficile de la quitter – le sourire, l’énergie, le professionnalisme et les encouragements qui vous remontent le moral. Je me sens déjà perdue sans toi ».

Une page créée pour commémorer le couple indique qu’ils formaient « un couple qui, depuis le jour où ils se sont rencontrés, ne se sont plus jamais quittés. Ils aimaient la vie et profitaient de chaque instant, ils aimaient faire la fête, rire et s’amuser… Leur vie entière était devant eux. »

Alisa Abelski, une amie proche de Dana, a déclaré à Ynet que cette dernière était « une fille très appliquée, toujours très prudente et réfléchie. Elle ne se souciait pas de ce que les autres pouvaient dire, elle faisait ce qu’elle aimait. Elle était très proche et entretenait une relation chaleureuse avec sa mère et ses jeunes frères et sœurs ».

Abelski a confié à un site d’information local de Haïfa que Dana avait « beaucoup, beaucoup de projets pour l’avenir. Elle était toujours prête à aider, elle était proche de sa famille, elle aidait toujours ses petits frères et sœurs, elle les a pratiquement élevés… Elle aimait faire la fête, être heureuse, danser. Elle aimait la vie. »

La mère de Dana, Olga, a déclaré à une station de radio de Haïfa qu’à la mort de sa fille, elle a eu l’impression que la moitié de son « cœur avait été découpée et jetée. Aucun parent ne devrait ressentir cela. Nous attendions qu’elle commence ses études, qu’elle revienne vivre à Haïfa, qu’elle me donne des petits-enfants – je voulais tellement être une jeune grand-mère, c’était mon rêve ».

« Son sourire, sa gentillesse, son soutien, ma fille qui était un rayon de soleil me manque. Dana était tout. »

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.