Rechercher

Des avions israéliens escortent un bombardier américain vers le golfe Persique

L'armée américaine avait pour objectif de démontrer sa capacité à envoyer des avions du Royaume-Uni au Moyen-Orient de manière "fluide", compte tenu des tensions régionales

Judah Ari Gross est le correspondant du Times of Israël pour les sujets religieux et les affaires de la Diaspora.

Des avions de chasse F-15 israéliens escortent des avions américains B-1B, le 11 novembre 2021. (Crédit : Tsahal)
Des avions de chasse F-15 israéliens escortent des avions américains B-1B, le 11 novembre 2021. (Crédit : Tsahal)

Des chasseurs F-15 israéliens ont escorté un bombardier B-52 américain alors qu’il traversait l’espace aérien israélien en route vers le golfe Persique, lundi, dans ce qui semble être démonstration à l’attention de l’Iran, dans un contexte de tensions persistantes dans la région.

« Le vol s’est déroulé dans le cadre d’une coopération étroite avec l’armée américaine, ce qui représente un élément important pour assurer la sécurité de l’espace aérien de l’État d’Israël et du Moyen-Orient », a déclaré Tsahal.

Le B-52H Stratofortress, qui est capable de transporter une arme nucléaire, a décollé de sa base au Royaume-Uni, à travers le détroit de Gibraltar, au-dessus de la Méditerranée, à travers l’espace aérien israélien et au-dessus de la mer Rouge, avant de revenir par le même couloir aérien vers le Royaume-Uni, comme le montre le logiciel public de suivi des vols.

Les militaires américains ont déclaré qu’ils souhaitaient démontrer la capacité de l’armée de l’Air des États-Unis à opérer de façon fluide avec les différents commandements. Le B-52 était accompagné de deux chasseurs F/A-18 Hornet.

Sur cette photo, publiée par l’US Air Force, un F-15 Strike Eagle de l’armée de l’air israélienne vole en formation avec un B-1B Lancer de l’US Air Force au-dessus d’Israël dans le cadre d’un vol de dissuasion, le 30 octobre 2021. (US Air Force/Senior Airman Jerreht Harris via AP)

Ces derniers mois, alors que les tensions entre Téhéran et l’Occident se sont accrues, plusieurs avions israéliens escortant des bombardiers américains ont survolé le ciel du Moyen-Orient alors qu’une tentative est en cours pour négocier un nouvel accord nucléaire visant à empêcher la République islamique d’obtenir une arme atomique en échange d’un allègement des sanctions, ,.

Israël, qui n’est pas partie prenante aux négociations, a souligné sa liberté d’action contre le programme nucléaire de Téhéran

À cette fin, l’armée de l’air israélienne a commencé à mener des exercices simulant des frappes sur les installations nucléaires iraniennes et un responsable militaire américain aurait récemment observé ces entrainements.

Au cours des dernières semaines, on a pu également remarquer que des milices houthies soutenues par l’Iran au Yémen ont perpétré de nombreuses attaques contre les Émirats arabes unis et l’Arabie saoudite, deux alliés américains clés dans la région.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...