Des dizaines d’olim ont fait leur alyah pour Yom HaAtsmaout
Rechercher

Des dizaines d’olim ont fait leur alyah pour Yom HaAtsmaout

Le plus jeune des olims est âgé de trois mois et le plus âgé, 93 ans

Des dizaines d'olim ont fait leur alyah (Credit: Noam Moskowitz)
Des dizaines d'olim ont fait leur alyah (Credit: Noam Moskowitz)

Des dizaines de nouveaux immigrants originaires de sept pays différents sont arrivés à l’aéroport de Ben Gurion lundi dernier, à l’occasion d’une série de vols prévus avant la fête de l’Indépendance israélienne.

Les olim hadashim sont arrivés en Israël avec l’aide de l’association internationale des Chrétiens et des Juifs (International Fellowship of Christians and Jews). Ils ont immigré depuis la France, l’Ukraine, l’Espagne, le Vénézuela, l’Uruguay et la Bolivie.

Gregory Seltral, originaire de Toulouse, était à bord de ces vols en direction d’Israël. Il était un proche du rabbin Yonatan Sandler, qui a été tué en 2012 lors de l’attaque terroriste de l’école Ozar Hatorah où Gregory avait fait ses études. Gregory a fait son alyah accompagné de sa femme, sa fille et de ses parents.

Leonid and Irina Patzneker, accompagnés des parents de Leonid, ont fait leur alyah depuis Karkov en Ukraine.

Pour ce couple, l’arrivée en Israël est due au réveil de l’antisémitisme dans leur pays d’origine, avec le développement d’un nationalisme extrémisme et la recrudescence de la xénophobie. A sa grande surprise Leonid, docteur en chimie, a été embauché par l’Université d’Ariel, avant même d’avoir fait son alyah.

Plus de 50 immigrants au total sont arrivés en Israël, incluant 25 familles. Parmi ces nouveaux immigrants, il y avait 22 enfants et 4 bébés. Le plus jeune des olims a trois mois et le plus âgé, 93 ans.

A leur arrivée, les olims ont été réunis dans un hôtel à Natanya pour une cérémonie et un programme d’absorption spécial organisé par l’association internationale des Chrétiens et des Juifs. Les olim ont été réunis selon leur langue afin de participer à des conférences concernant leur nouveau pays et la manière de s’y intégrer.

Des dizaines d'olim ont fait leur alyah (Credit: Noam Moskowitz)
Des dizaines d’olim ont fait leur alyah (Credit: Noam Moskowitz)

L’association s’est chargée de financer les billets d’avion des immigrants et leur a fourni également une aide financière qui se cumule avec l’aide financière déboursée par l’Etat d’Israël.

L’association s’occupe également de l’intégration des nouveaux olim dans leur future communauté en les aidant à trouver un logement et en les aidant dans leurs démarches sur place.

Depuis 2014, le programme de cette association a permis l’arrivée de 3 500 olim.

« La montée vers Israël est l’acte basique le plus sioniste. Il n’y a pas d’autre moyen, aussi excitant, pour célébrer la journée de l’Indépendance, que la venue de nouveaux immigrants originaires du monde entier, avec l’aide de l’IFCJ. Nous avons permis la venue d’au moins 3 500 olim en Israël et nous travaillons sans relâche pour donner à tous les Juifs du monde entier qui souhaitent faire leur alyah, la possibilité de la faire. Après leur arrivée, nous les aidons personnellement et individuellement pour une intégration totale dans la société israélienne et dans son économie », a déclaré le rabbin Yechiel Eckstein, président de l’IFCJ.

Des dizaines d'olim ont fait leur alyah (Credit: Noam Moskowitz)
Des dizaines d’olim ont fait leur alyah (Credit: Noam Moskowitz)
En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...