Des Israéliens arrêtés pour avoir vendu des armes utilisées lors d’attentats
Rechercher

Des Israéliens arrêtés pour avoir vendu des armes utilisées lors d’attentats

30 personnes, juives et arabes, ont été arrêtées à Jérusalem, Tel Aviv, Maale Adumim et Beitar Illit

Elie Leshem is a news editor at The Times of Israel. When he isn't in the newsroom, he translates books and plays jazz guitar.

Armes saisies par la police lors d'une opération menée à l'aube, le 22 novembre 2016. (Crédit : police israélienne)
Armes saisies par la police lors d'une opération menée à l'aube, le 22 novembre 2016. (Crédit : police israélienne)

A la suite d’un travail de terrain approfondi conduit par un officier agissant sous couverture, la police israélienne a arrêté 30 individus – arabes et juifs – soupçonnés d’avoir participé à des trafics d’armes et de drogues.

Certaines armes vendues par cette cellule ont été utilisées par des Palestiniens lors d’attentats terroristes à Jérusalem, a indiqué la police.

Les suspects ont été arrêtés lors d’opérations menées à l’aube à Jérusalem (11 personnes ont été arrêtées à l’est de la ville), à Tel Aviv, Maale Adumim et Beitar Illit.

Marijuana saisie par la police lors d'une opération menée à l'aube le 22 novembre 2016 (Crédit : police israélienne )
Marijuana saisie par la police lors d’une opération menée à l’aube le 22 novembre 2016 (Crédit : police israélienne )
En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...