Des manifestants anti-réfugiés polonais brûlent l’effigie d’un Juif orthodoxe
Rechercher

Des manifestants anti-réfugiés polonais brûlent l’effigie d’un Juif orthodoxe

« La Pologne est pour les Polonais », a proclammé un intervenant devant une centaine de manifestants à Wroclaw

Les manifestants anti-réfugiés brûlent l'effigie d'un Juif orthodoxe lors d'une manifestation à Wroclaw le 18 novembre 2015 (Crédit : Capture d'écran Gazeta Wyborcza)
Les manifestants anti-réfugiés brûlent l'effigie d'un Juif orthodoxe lors d'une manifestation à Wroclaw le 18 novembre 2015 (Crédit : Capture d'écran Gazeta Wyborcza)

Varsovie – Lors d’un événement contre l’accueil des réfugiés musulman a pris fin avec l’incendie de l’effigie d’un Juif orthodoxe tenant un drapeau européen.

Des dizaines de personnes ont protesté mercredi soir en face de l’hôtel de ville de la ville polonaise de Wroclaw.

Cette manifestation fait suite aux attaques coordonnés du 13 novembre qui ont lieu sur plusieurs sites à Paris qui ont fait au moins 129 morts. L’État islamique a revendiqué la responsabilité des attentats et la police pense que l’un des terroristes est entré dans l’Union européenne en se mêlant à l’afflux des réfugiés syriens.

La foule a crié : « Une Pologne catholique unie ! Radicalisme national ! A bas l’Union européenne ! ». La manifestation a été organisée par le Camp national-radical et le All-Polish Youth.

« Notre devoir, le devoir des législateurs et du gouvernement, est de dire que nous ne prendrons pas un seul islamiste en Pologne parce que la Pologne est aux Polonais », proclamait l’un des orateurs de la manifestation.

À la fin de la manifestation, l’un des participants a mis le feu à une effigie préalablement préparée d’un Juif orthodoxe. « Dieu, honneur et patrie », a scandé la foule.

« Rappeler les stéréotypes anti-juifs prouve que nous sommes toujours divisés et que la coopération n’est pas possible », a déclaré Piotr Kadlcik, un militant juif polonais, au JTA.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...