Nouvelle Zélande : Des pro-Palestiniens donnent le dos à un rabbin néerlandais
Rechercher

Nouvelle Zélande : Des pro-Palestiniens donnent le dos à un rabbin néerlandais

Des Juifs néerlandais ont qualifié d'antisémite l'attitude d'activistes lors d'un rassemblement en hommage aux victimes de Christchurch

Des manifestants tournent le dos durant un discours du rabbin Binyomin Jacobs sur l'attentat de Christchurch, le 17 mars 2019. (Crédit : Diana Meijer via JTA)
Des manifestants tournent le dos durant un discours du rabbin Binyomin Jacobs sur l'attentat de Christchurch, le 17 mars 2019. (Crédit : Diana Meijer via JTA)

AMSTERDAM (JTA) — Des manifestants munis de drapeaux palestiniens ont tourné le dos au Grand Rabbin des Pays-Bas durant son oraison prononcée à la veillée en hommage aux 50 musulmans tués en Nouvelle-Zélande.

L’incident de dimanche est survenu alors que le rabbin Binyomin Jacobs évoquait la signification de la minute de silence observée place du Dam, devant un mémorial de la Seconde Guerre mondiale. Des milliers de personnes, dont des musulmans, étaient réunies sur la place pour rendre hommage aux 49 personnes ayant perdu la vie pendant la fusillade perpétrée dans deux mosquées et menée par un homme d’extrême-droite à Christchurch, en Nouvelle-Zélande.

Certains manifestants ont appelé au boycott d’Israël.

Quand Jacobs, du Grand-Rabbinat inter-provincial des Pays-Bas, s’est levé pour prendre la parole, plusieurs participants munis de drapeaux palestiniens lui ont tourné le dos. De nombreux Juifs néerlandais y ont vu une manifestation d’antisémitisme.

Binyomin Jacobs, grand rabbin des Pays-Bas (Crédit : Meshulam/Wikipedia)

Les attitudes antisémites sont fréquentes lors de rassemblements anti-Israël organisés sur la place du Dam par les activistes pro-BDS. Ils brandissent généralement des drapeaux palestiniens durant ces rassemblements bi-hebdomadaires.

Le maire Femke Halsema et d’autres responsables ont réagi aux actions des manifestants dimanche en se tenant épaule contre épaule avec le rabbin durant son discours.

Jacobs a exhorté son auditoire à penser « aux innombrables personnes tuées dans des attentats commis dans des lieux de culte dans le monde, où d’innombrables personnes sont tuées, et dont on n’entend pas parler : ni à la télévision, ni dans les journaux, ni même sur Facebook ».

Hidde J. van Koningsveld, qui dirige le groupe CiJo pro-Israël, a qualifié ces actions de « répugnantes ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...