Des médecins israéliens redonnent le sourire aux enfants africains
Rechercher

Des médecins israéliens redonnent le sourire aux enfants africains

Les chirurgiens de l’hôpital Rambam se sont joints à une mission américaine pour corriger les malformations faciales d’enfants ghanéens

Le docteur Omri Emody avec un patient et sa mère au Ghana (Crédit : Autorisation)
Le docteur Omri Emody avec un patient et sa mère au Ghana (Crédit : Autorisation)

C’est une opération qui prend seulement une heure, mais elle permet à des centaines d’enfants d’envisager l’avenir avec un sourire.

Cela a été possible grâce à la contribution de deux chirurgiens plastiques de l’hôpital Rambam à Haïfa, récemment rentrés d’Afrique où ils étaient en mission pour corriger les malformations faciales chez les enfants locaux.

Les médecins Omri Emodi, un chirurgien craniofacial, et Zach Sharony, un chirurgien plastique, ont travaillé au Ghana dans le cadre d’une mission organisée par Operation Smile, une organisation humanitaire basée aux États-Unis, aux côtés d’une équipe de chirurgiens et de personnel médical de 12 pays.

« Si un enfant a une déformation faciale, cela peut affecter sa capacité à manger, boire, parler et, bien sûr, sa propre image de soi », explique Emodi. « Vous marchez avec un panneau pointant sur vous, surtout en Afrique. Vous pourriez facilement être un paria. »

Leurs patients étaient âgés de quelques mois à des jeunes hommes et femmes âgés d’une vingtaine d’année. Ils venaient de partout du Ghana, certains même d’environ 805 km de là. La plupart des opérations étaient sur des lèvres fendues et des becs de lièvre, tandis que d’autres chirurgies étaient plus complexes et consistaient à opérer des déformations faciales

Les médecins, qui ont travaillé sans relâche dans sept salles de chirurgie improvisée dans la ville de Ho et, avec une équipe internationale de chirurgiens, de techniciens, de personnel infirmier et d’anesthésistes, ont complété 155 opérations en huit jours.

« Vous travaillez avec une équipe que vous ne connaissez pas et qui vient d’une autre culture. Mais une fois que vous arrivez à prendre le rythme, tout le monde devient une équipe, motivée par le désir d’aider ces personnes », a déclaré Emodi.

Le docteur Omri Emody avec un patient au Ghana (Crédit : Autorisation)
Le docteur Omri Emody avec un patient au Ghana (Crédit : Autorisation)

« Il ne faut que moins d’une heure pour procéder à l’opération », a précisé Emodi, mais cela peut changer la vie d’un enfant. « La mission est si satisfaisante », a-t-il ajouté en souriant. « C’est comme un cadeau de Dieu ».

Les opérations sont effectuées sans frais pour les enfants ou leurs familles et sont financées par l’ONG.

Le défi, selon une déclaration de l’organisation, est d’atteindre le plus grand nombre de personnes possible dans le court délai disponible.

« Au Ghana – avec une population de 20 millions de personnes – il n’y a que 20 chirurgiens qualifiés qui peuvent faire ces opérations », a déclaré Emodi.

Emody et Sharony ont depuis longtemps l’habitude de participer à des missions au Vietnam, en Éthiopie, aux Philippines et dans d’autres pays, en traitant des dizaines de patients partout où ils vont.

À l’hôpital de Rambam à Haifa, ils traitent également un large éventail de patients, y compris des Palestiniens, des patients venant de la Syrie déchirée par la guerre et des pays arabes voisins.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...