Des rabbins démentent l’installation de juifs syriens dans une synagogue de Louisville
Rechercher

Des rabbins démentent l’installation de juifs syriens dans une synagogue de Louisville

L’agence pour les réfugiés n’a pas non plus d’informations sur l’existence de ces familles

La synagogue conservatrice de la congrégation Keneseth Israel, à Louisville, dans le Kentucky, aux Etats-Unis. (Crédit : capture d'écran kenesethisrael.com)
La synagogue conservatrice de la congrégation Keneseth Israel, à Louisville, dans le Kentucky, aux Etats-Unis. (Crédit : capture d'écran kenesethisrael.com)

L’information sur une synagogue conservatrice de Louisville qui aiderait des réfugiés juifs de Syrie à se relocaliser est fausse, ont déclaré une agence locale de relocalisation et les rabbins des deux synagogues conservatrices de la ville du Kentucky.

Vendredi, JTA avait reçu une information anonyme sur une synagogue conservatrice non nommée de la ville qui avait accueilli trois familles de réfugiés syriens juifs. L’information fournissait les noms et des informations personnelles sur les familles, mais ne citait pas la synagogue. D’autres publications ont depuis publié cette information.

Mais les rabbins des deux synagogues conservatrices de la ville et un représentant d’une agence locale de relocalisation des réfugiés ont démenti cette information. Bien que la communauté juive de la ville, qui compte environ 8 500 membres, ait aidé une famille musulmane syrienne à s’installer dans la ville, ont déclaré les rabbins, leurs synagogues n’ont fait venir aucune famille juive.

« C’est une rumeur. Ce n’est pas vrai », a déclaré à JTA le rabbin Robert Slosberg de la congrégation Adath Jushurun. « Il n’y a pas de famille de réfugiés syriens qui soit venue dans la communauté juive, et personne ne sait rien à ce sujet parmi les personnes de la communauté juive ou des autorités à qui j’ai parlé. »

Le rabbin Michael Wolk de la congrégation Keneseth Israël a également déclaré à JTA que l’information « n’est pas vraie du tout. »

Rebecca Jordan, coordinatrice des réfugiés pour l’état du Kentucky pour Catholic Charities de Louisville, a écrit dans un e-mail à JTA que les agences de relocalisation dés réfugiés de la ville « n’ont ni installé ces familles, ni ne s’attendent à ce que ces familles arrivent. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...