Deux extrémistes juifs inculpés pour l’incendie d’une tente de Bédouins
Rechercher

Deux extrémistes juifs inculpés pour l’incendie d’une tente de Bédouins

Cet incident est survenu le mois dernier, après l'attaque à la bombe incendiaire de Duma qui a fait 3 victimes

Des Bédouins près de Mitzpe Ramon, dans le Néguev, en août 2009. (Crédit : Kobi Gideon/Flash90)
Des Bédouins près de Mitzpe Ramon, dans le Néguev, en août 2009. (Crédit : Kobi Gideon/Flash90)

Deux présumés extrémistes de droite – Avi Gafni, 19 ans et un mineur non identifié – ont été inculpés pour l’incendie d’une tente d’un bédouin le mois dernier, a annoncé la police israélienne lundi.

Gafni est un résident de Beit Shemesh, a rapporté la Dixième chaîne.

Une tente a été incendiée et des graffitis en hébreu ont été inscrits dans un village bédouin de Cisjordanie le mois dernier dans un incident qui a été considéré aussi bien par les résidents locaux qu’une ONG comme une autre attaque menée par des présumés extrémistes.

Le village est situé à proximité d’une implantation juive d’un avant-poste illégal où la police a arrêté plusieurs personnes suite à des raids liés à une attaque à la bombe incendiaire en juillet dans le village palestinien de Cisjordanie de Duma avant de les relâcher plus tard. Trois membres de la famille Dawabsha ont été tués dans cette attaque, la troisième victime, la mère, Riham, a succombé à ses blessures la nuit dernière.

Le graffiti, qui disait « vengeance administrative », semble se référer à la détention sans inculpation – connue sous le nom de détention administrative – de trois présumés extrémistes juifs après l’attaque à la bombe incendiaire de Duma.

AFP a contribué cet article

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...