Israël en guerre - Jour 226

Rechercher

Deux frères de Nazareth tués par balle dans une attaque liée à un gang

Les suspects se seraient présentés comme des policiers au domicile d’Ali et Khaled Saadi avant d'ouvrir le feu ; l'incident serait lié au conflit entre familles criminelles

Photo d'illustration : la police inspecte la scène d'un meurtre dans la ville de Nazareth, au nord du pays, le 23 septembre 2019. (Crédit : Porte-parole de la police)
Photo d'illustration : la police inspecte la scène d'un meurtre dans la ville de Nazareth, au nord du pays, le 23 septembre 2019. (Crédit : Porte-parole de la police)

Deux hommes ont été tués par balle tôt vendredi à Nazareth, dans un incident que la police présume être lié aux hostilités en cours entre des groupes criminels rivaux.

Les deux hommes ont été grièvement blessés dans la fusillade et amenés à l’hôpital anglais de la ville arabe israélienne du nord, où leur mort a été déclarée.

Ils ont été identifiés ultérieurement comme étant les frères Ali Saadi, 28 ans, et Khaled Saadi, 31 ans.

La police a déclaré qu’une enquête avait été ouverte et que les agents étaient à la recherche de suspects.

Selon la presse israélienne, les Saadi auraient été abattus à bout portant à l’entrée de leur maison par des suspects qui se sont présentés comme des policiers après avoir frappé à la porte.

Les deux hommes sont membres de la famille criminelle Bakri, en conflit avec l’organisation Harari.

Le conflit a déjà fait de nombreuses victimes, et l’attaque présumée contre les Saadi porte le nombre de morts à 14. En incluant les Saadi, huit personnes ont été tuées depuis le 20 décembre, lorsqu’un homme et son fils de deux ans ont été abattus alors qu’ils étaient assis dans une voiture à Nazareth.

Selon le groupe de surveillance Abraham Initiatives, qui recense et fait campagne contre la violence au sein de la communauté arabe, ces derniers décès portent à neuf le nombre d’Arabes tués dans des homicides depuis le début de l’année. L’année dernière, 116 Arabes israéliens ont été tués dans des incidents violents, dont 101 par balle.

Le bureau du ministre de la Sécurité nationale, Itamar Ben Gvir, a annoncé qu’il se rendrait sur les lieux de la fusillade de vendredi plus tard dans la journée et rencontrerait la police du district nord.

Ben Gvir a promis de renforcer la sécurité des citoyens en Israël, mais le législateur d’extrême droite s’est abstenu de tout commentaire sur les meurtres commis au sein de la communauté arabe depuis son entrée en fonction fin décembre.

Les communautés arabes d’Israël ont connu une recrudescence de la violence ces dernières années, principalement, mais pas exclusivement, à cause du crime organisé.

Les Arabes israéliens affirment que la police n’a pas réussi à sévir contre les puissantes organisations criminelles et que, pendant des années, elle a largement ignoré la violence, qui comprend des querelles familiales, des guerres de territoire mafieuses et des attaques contre les femmes.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.