Rechercher

Deux Israéliens se partagent la 1ère place du Concours biblique international

Dvir Merzbach, de Safed, et Hillel Cohen, de Jérusalem, se placent tous deux à la première place du concours organisé chaque année, le jour de Yom HaAtsmaout

Dvir Merzbach et Hillel Cohen s'affrontent lors de la dernière manche du Quiz biblique international annuel sur la Journée de l’indépendance d’Israël, le 5 mai 2022. (Capture d’écran : Twitter)
Dvir Merzbach et Hillel Cohen s'affrontent lors de la dernière manche du Quiz biblique international annuel sur la Journée de l’indépendance d’Israël, le 5 mai 2022. (Capture d’écran : Twitter)

Jeudi, deux adolescents israéliens ont terminé à égalité, à la première place du Concours biblique international pour les jeunes, organisé chaque année le jour de l’Indépendance.

Dvir Merzbach, un jeune homme de 17 ans de Safed, et Hillel Cohen, 16 ans, de Jérusalem, se sont affrontés lors de la dernière manche après avoir éliminé 14 autres concurrents.

Aucun des deux n’a été en mesure de l’emporter sur l’autre et ils ont terminé avec des scores à égalité.

C’est la première fois depuis 2013 que le concours a deux vainqueurs ex-aequo.

À la manière des concours d’orthographe, les adolescents ont dû répondre à un quiz déclinant des questions sur les détails des plus obscurs des ouvrages religieux, identifier ou compléter des fragments de versets bibliques, retrouver l’auteur d’une citation ou donner des détails géographiques de l’ancienne Terre d’Israël.

Comme c’est la tradition, plusieurs personnalités ont assisté au quiz biblique, parmi lesquels le Premier ministre Naftali Bennett et le président Isaac Herzog, qui a rappelé que sa mère, Aura, était à l’origine du concours en 1958.

Le Premier ministre Naftali Bennett et le président Isaac Herzog assistent au Quiz biblique international annuel sur le Jour de l’Indépendance d’Israël, le 5 mai 2022. (Crédit : Kobi Gideon/GPO)

« Elle m’a toujours dit qu’elle voulait qu’on écrive sur sa pierre tombale qu’elle avait fondé le Concours biblique », a déclaré le président, qui a lui-même posé plusieurs des questions du quiz.

Bennett a plaisanté en disant qu’il « n’y avait pas autant de tension en politique ». Il a également défendu son gouvernement, qu’il a présenté comme fondé davantage sur l’action que sur les mots, en forme d’allusion à ses rivaux politiques.

« Il y a ceux qui entrent dans l’arène et agissent, et il y a ceux qui sont assis dans les gradins et critiquent ceux qui agissent », a assuré le Premier ministre aux candidats.

« Je veux que les jeunes sachent qu’écrire une phrase incisive sur TikTok n’est pas de l’action. L’action consiste à faire du bénévolat dans des organismes de bienfaisance, faire son service militaire ou son service national, aider autrui. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...