Deux Israéliens soupçonnés d’avoir vendu des flacons de vaccin COVID usagés
Rechercher

Deux Israéliens soupçonnés d’avoir vendu des flacons de vaccin COVID usagés

La police a déclaré que les enquêteurs avaient connaissance d'au moins 9 bouteilles vides vendues par les suspects à des acheteurs étrangers pour 100 dollars la dose

Flacons du vaccin Pfizer-BioNTech COVID-19 à l'hôpital Ichilov de Tel Aviv, le 20 décembre 2020. (AP Photo / Ariel Schalit)
Flacons du vaccin Pfizer-BioNTech COVID-19 à l'hôpital Ichilov de Tel Aviv, le 20 décembre 2020. (AP Photo / Ariel Schalit)

La police a arrêté mercredi deux Israéliens soupçonnés d’avoir vendu des flacons usagés de vaccin contre le coronavirus de Pfizer-BioNTech à des acheteurs à l’étranger.

Les deux résidents du centre d’Israël, âgés de 45 et 19 ans, sont soupçonnés d’utilisation négligente de médicaments, de violation de la loi des pharmaciens, et de vol à un employeur.

La police a déclaré que l’un des suspects, dans le cadre de son travail, avait accès à des flacons de vaccins vides et en avait emportés chez lui pour les vendre sur Internet, avec l’aide d’un membre de sa famille. Chaque bouteille pourrait rapporter 100 dollars, selon une déclaration de police.

Les enquêteurs ont connaissance d’au moins neuf flacons vendus à des acheteurs, dont sept aux États-Unis. Les deux autres étaient en France et en Italie. Ce que les acheteurs prévoyaient de faire des flacons vides reste mystérieux. Des dizaines de flacons ont été retrouvées lors d’une perquisition au domicile du suspect, selon la police.

La police a déclaré que l’enquête était menée conjointement avec le ministère de la Santé.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...