D’ex-agents de la police miliaire inculpés après le suicide d’un de leur indic
Rechercher

D’ex-agents de la police miliaire inculpés après le suicide d’un de leur indic

Les deux hommes sont accusés de ne pas avoir suffisamment informé leurs supérieurs de sa détresse mentale, a rapporté l'armée

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Photo d'illustration. Un des cinq soldats israéliens de la brigade Kfir (G), arrêtés pour avoir prétendument battu deux suspects palestiniens placés sous leur surveillance, arrive à une audience au tribunal militaire de Jaffa le 10 janvier 2019. (Crédit : Flash90)
Photo d'illustration. Un des cinq soldats israéliens de la brigade Kfir (G), arrêtés pour avoir prétendument battu deux suspects palestiniens placés sous leur surveillance, arrive à une audience au tribunal militaire de Jaffa le 10 janvier 2019. (Crédit : Flash90)

Jeudi, deux anciens officiers de la Police militaire ont été inculpés en lien avec le suicide présumé de l’un de leurs informateurs, un soldat de la Brigade d’infanterie Givati. Les deux hommes sont accusés de ne pas avoir suffisamment informé leurs supérieurs de sa détresse mentale, a fait savoir l’armée.

Dans cette inculpation très inhabituelle, les deux officiers de la police militaire récemment libérés de leurs obligations, qui étaient chargés de collecter des renseignements pour l’unité, ont été mis en examen pour avoir fait de fausses déclarations, pour ne pas avoir suivi des ordres et pour conduite inappropriée de la part d’un soldat.

« Le deux officiers n’ont pas fait état de la détresse mentale qu’ils avaient remarquée chez le soldat qu’ils essayaient de recruter en tant que source pour l’unité d’enquête de la police militaire », a déclaré Tsahal dans un communiqué.

Quelques jours après que les deux hommes ont rencontré le soldat, dont le nom n’a pas été publié, il a été retrouvé mort près de sa base. Une enquête complète sur la mort du soldat doit encore être achevée, mais les conclusions initiales semblent indiquer qu’il s’est suicidé.

Le soldat aurait été recruté par deux officiers de la police militaire pour fournir des informations sur la consommation de drogue au sein de son unité.

Les deux anciens agents ont été inculpés jeudi par un tribunal militaire dans le quartier général de Tsahal à Tel Aviv, connu sous le nom de Kirya.

« La famille du soldat défunt a été informée de la décision », a indiqué l’armée.

Tsahal n’a pas encore publié la copie complète de l’acte d’accusation.

L’armée a assuré qu’en plus des charges qui pèsent contre les deux anciens officiers, un certain nombre de mesures sont envisagées afin d’empêcher des drames similaires dans le futur.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...