Enquête ouverte après la fuite de donnés personnelles d’électeurs par le Likud
Rechercher

Enquête ouverte après la fuite de donnés personnelles d’électeurs par le Likud

L'Autorité en charge du respect de la vie privée au sein du ministère de la Justice s'est rendue dans les bureaux de la firme qui a conçu l'application à l'origine de la fuite

Photo d'illustration : Un homme tape sur son clavier informatique, le 24 janvier 2017 (Crédit : Flash90)
Photo d'illustration : Un homme tape sur son clavier informatique, le 24 janvier 2017 (Crédit : Flash90)

L’Autorité chargée de la protection de la vie privée au sein du ministère de la Justice a fait savoir lundi qu’elle avait ouvert une enquête consacrée à la révélation présumée, par le parti du Likud, des informations personnelles contenues dans l’ensemble du registre des électeurs israéliens, l’une des fuites les plus importantes et les plus compromettantes en son genre de toute l’histoire d’Israël.

Dans un communiqué, l’Autorité a indiqué avoir « initié le processus de supervision en raison des soupçons de violation de la Loi sur la protection de la confidentialité et des régulations sur la vie privée, en termes de sécurité des informations, suite à la fuite des renseignements contenus dans le registre des électeurs ».

D’après le quotidien Haaretz, des responsables se sont rendus dans les bureaux de l’application Elector, au cœur de la fuite de données.

L’annonce de l’ouverture d’une enquête survient après le dépôt d’une plainte, la semaine dernière, contre le Likud qui a été accusé d’avoir utilisé son accès au registre officiel des électeurs permis par la commission centrale électorale pour créer une base de données portant sur tous les Israéliens en âge de voter, que la formation au pouvoir a mis à la disposition de ses militants sur le terrain par le biais de l’application Elector, téléchargeable par tous.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...