G7 : La France évoque des divergences sur Israël et l’Iran
Rechercher

G7 : La France évoque des divergences sur Israël et l’Iran

"Nous avons des divergences qui sont connues sur le conflit israélo-palestinien et sur [...] la méthode à suivre concernant les relations avec l’Iran", a dit Jean-Yves Le Drian

Les responsables des Affaires étrangères des pays du G7, à Dinard (Bretagne), le 6 avril 2019. (Crédit photo : francediplomatie / Flickr)
Les responsables des Affaires étrangères des pays du G7, à Dinard (Bretagne), le 6 avril 2019. (Crédit photo : francediplomatie / Flickr)

Ces 5 et 6 avril, les ministres des Affaires étrangères des pays du G7 étaient réunis à Dinard, en Bretagne. Si, à son issue, Jean-Yves Le Drian a jugé « positif » l’évènement en raison de l’harmonie des pays sur l’essentiel des sujets évoqués, il a tout de même noté des divergences sur la question du conflit israélo-palestinien et de l’Iran, dans des propos rapportés par l’agence Reuters.

« Il y a un très long communiqué très positif, très complet. Il n’empêche que ce communiqué identifie quelques divergences de vue même si sur l’essentiel nous sommes en harmonie et en accord », a déclaré le ministre français lors d’une conférence de presse.

« Nous avons voulu être totalement transparents dans le communiqué et dire que sur deux sujets en particulier – le conflit israélo-palestinien et sur l’appréciation de la méthode à suivre concernant les relations avec l’Iran – nous avons des divergences qui sont connues », a-t-il ajouté.

« Mais cela ne nous a pas empêchés sur tout le reste de nous mettre d’accord et d’avoir un communiqué commun », a déclaré le ministre.

Dans le communiqué commun signé par les responsables des différents pays, le passage 26 expliquait : « Nous avons eu un échange de vues sur le conflit israélo-palestinien et il y avait de nettes différences. Nous restons unis dans notre conviction que ce conflit dure depuis trop longtemps. Nous soutenons une reprise des pourparlers de paix de fond entre Israéliens et Palestiniens en vue de parvenir à une solution négociée qui assure la paix et la sécurité des deux parties. Dans ce cadre, les différentes parties prenantes peuvent jouer un rôle central dans la recherche de la paix et soutenir activement un maintien des conditions pour des négociations sérieuses. Nous condamnons fermement les incitations répétées aux actes de violence et de terrorisme. Nous soulignons l’importance de se préoccuper de la détérioration de la situation humanitaire et sécuritaire dans la bande de Gaza. Nous notons le soutien continu de nombreux membres de la communauté internationale à l’Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés palestiniens au Proche-Orient (UNRWA). »

Le G7 réunit les Etats-Unis, la France, l’Allemagne, le Royaume-Uni, l’Italie, le Japon et le Canada. Le précédent sommet s’était tenu au Canada en juin 2018, suite auquel le président américain Donald Trump avait, dans un tweet, rejeté les termes du communiqué commun.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...