Gad Elmaleh, de nouveau accusé de plagiat, interdit d’une salle montréalaise
Rechercher

Gad Elmaleh, de nouveau accusé de plagiat, interdit d’une salle montréalaise

Le youtubeur CopyComic a mis en ligne une nouvelle vidéo qui a fait réagir le monde du stand-up outre-Atlantique

Gad Elmaleh (Crédit : capture d'écran YouTube)
Gad Elmaleh (Crédit : capture d'écran YouTube)

L’humoriste Gad Elmaleh aurait de nouveau été épinglé pour « plagiat » par une vidéo de CopyComic, un compte dédié à la dénonciation de la reprise illégale de contenus entre humoristes.

Il précise qu’il ne s’agit pas de plagiat « mot pour mot » mais plutôt de « l’essence » du sketch que Gad Elmaleh modifierait « en l’habillant ».

Conséquence de ces révélations, une salle montréalaise, le Bordel Comedy Club, a désormais interdit à l’humoriste juif d’origine marocaine ayant longtemps résidé au Canada, de monter à nouveau sur la scène de son club.

Interrogée par Radio Canada et citée par Le Figaro, Louise Richer, directrice de l’École nationale de l’humour à Montréal, « semble très remontée contre l’humoriste français qui a aussi la nationalité canadienne et marocaine. « On va jeter l’opprobre sur Gad Elmaleh au Québec », prévient-elle. « Si la France ne possède aucun code d’honneur quant à l’appropriation des blagues d’autrui, il semble qu’en Amérique du Nord, on ne rigole pas du tout avec le plagiat. »

Auto-proclamé « justicier de la blague » le youtubeur CopyComic a mis en ligne le 5 février dernier une vidéo intitulée « les Gaderies » où il « met en parallèle les « curieuses similitudes » entre les blagues prononcées par Gad et celles d’autres stand-uppers comme Louis C.K ou Dave Chappelle, » rapporte le Huffington Post.

Selon Louise Richer, Gad Elmaleh « est un grand performeur. On ne lui enlèvera pas ce qu’il a, mais on ne le saluera pas comme un grand créateur. Son image sera teintée de ces actes de plagiat ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...