Israël en guerre - Jour 291

Rechercher

Gantz : la guerre dans le sud – et peut-être dans le nord – pourrait durer des « mois »

Lors des obsèques du chef du conseil de Shaar Hanegev, Ofir Libstein, le ministre a déclaré que ce n'est qu'une fois reconstruites les zones du sud dévastées que "nous aurons gagné"

Le ministre Benny Gantz lors d'une rencontre avec le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le président américain Joe Biden à Tel Aviv, le 18 octobre 2023. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)
Le ministre Benny Gantz lors d'une rencontre avec le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le président américain Joe Biden à Tel Aviv, le 18 octobre 2023. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Le ministre Benny Gantz a déclaré, lors de funérailles mercredi, que la guerre entre Israël et le Hamas prendrait des mois et pourrait inclure un front nord.

« Cela prendra beaucoup de temps. La guerre dans le sud – et si nécessaire aussi dans le nord ou ailleurs – pourrait prendre des mois, et la reconstruction, des années. Ce n’est que lorsque la reconstruction sera parachevée que nous aurons gagné », a déclaré Gantz aux obsèques d’Ofir Libstein, chef du Conseil régional de Shaar Hanegev, tué en luttant contre les terroristes du Hamas dans le kibboutz Kfar Aza, le 7 octobre dernier.

« Notre but n’est pas seulement de vaincre le Hamas, mais de promettre que le sud sera un paradis à 100 % », a-t-il ajouté. « Après la guerre, après la victoire, sur tous les fronts, nous nous consacrerons à la reconstruction. »

Gantz, qui a rejoint le gouvernement et son Conseil de guerre restreint la semaine dernière, a rappelé que Libstein et lui étaient des amis proches, et qu’il lui avait rendu visite à Kfar Aza il y a de cela quelques semaines à peine. Le défunt maire lui avait dit à quel point tout le monde dans le coin travaillait dur pour en faire un petit « paradis ».

Le ministre Benny Gantz prend la parole lors des obsèques du chef du conseil régional de Shaar Hanegev, Ofir Libstein, le 18 octobre 2023. (Capture d’écran de la Douzième chaine)

« Aujourd’hui, de là où nous sommes, il nous est difficile de voir le paradis que c’était autrefois », a-t-il déclaré. « Mais je suis ici, malgré la difficulté et la douleur, pour vous dire à tous, avant toute autre chose que je suis désolé. »

Ex-ministre de la Défense et ex-chef d’état-major de Tsahal, Gantz a expliqué qu’il était « désolé que nous n’ayons pas pu vous sauver, désolé que nous n’ayons pas pu vous protéger, cette fois-ci, que nous n’ayons pas été en mesure de sauver Ofir et tous les autres. Et je suis ici pour vous promettre, à vous et tous les citoyens d’Israël, que nous ne nous arrêterons que lorsque nous aurons concrétisé le rêve d’Ofir et des siens ».

Ofir Libstein à Ashkelon, le 27 novembre 2018. (Crédit : Flash90)

Gantz – qui vit actuellement dans la ville de Rosh Haayin (centre) – a déclaré qu’il avait l’intention de s’installer dans le futur « paradis » qui sera bientôt reconstruit, non loin de Gaza.

« Nous ne sommes pas uniquement en guerre pour défendre vos maisons, vous, habitants des villes proches de Gaza, mais pour toutes les nôtres », a-t-il ajouté.

Mercredi toujours, l’ex-ministre de la Défense a déclaré que la guerre contre le Hamas ne serait pas courte, surtout si le groupe terroriste du Hezbollah prenait lui aussi part aux combats.

Le chef d’état-major de Tsahal, le lieutenant-général Herzi Halevi, a pour sa part accusé le Hamas de « se battre comme des animaux », suite aux massacres du 7 octobre dans le sud d’Israël.

« Nous observons des règles. Nous sommes tous en colère, mais nous ne cessons pas d’utiliser notre tête. Nous nous battons avec détermination tout en restant humains, contrairement à l’autre camp, qui se bat à la manière des animaux », a déclaré Halevi depuis la base aérienne de Tel Nof.

Le chef d’état-major de Tsahal, le lieutenant-général Herzi Halevi, s’adresse aux troupes sur la base aérienne de Tel Nof de l’armée de l’air israélienne, le 18 octobre 2023. (Crédit : Armée israélienne)

« Ce ne sera pas court, et nous devrons peut-être combattre davantage, si un autre ennemi entre en guerre, mais nous savons faire », a-t-il déclaré en faisant allusion aux attaques répétées du Hezbollah à la frontière nord, ces tout derniers jours.

Le président Isaac Herzog a également pris la parole aux obsèques de Libstein, disant avoir parlé du défunt maire au président américain Joe Biden, « de son héroïsme, de la grandeur de son âme, de la croissance et du développement de Kfar Aza ».

Il a dit à l’attention de toutes les personnes attristées par sa mort, « ainsi qu’à tous ceux de Kfar Aza, Shaar Hanegev et toute la zone proche de Gaza, je sais que les mots sont impuissants à vous réconforter face à la tragédie que vous avez vécue. Il n’y a pas de mots pour décrire un tel enfer. »

Le président Isaac Herzog prend la parole aux obsèques du chef du conseil régional de Shaar Hanegev, Ofir Libstein, le 18 octobre 2023. (Crédit : Amos Ben-Gershom/GPO)

Mais face à cette douleur, Herzog a ajouté : « Il y a malgré tout de l’espoir… Ofir n’aura jamais l’occasion de mener à bien ses projets, mais nous, oui. Nous marcherons sur ses traces, et ce sera la plus grande victoire de toutes. Nous reviendrons et reconstruirons ce qui a été brûlé, nous restaurerons et reconstruirons ce qui a été détruit, et nous renaîtrons de nos cendres. »

Elu en 2018, Libstein a trouvé la mort en combattant les terroristes du Hamas qui ont envahi Kfar Aza, le 7 octobre dernier. Il a été inhumé mercredi au cimetière d’Even Yehuda.

Ce ne sont pas moins de 1 400 Israéliens, en majorité des civils, qui ont été massacrés et 200 qui ont été enlevés à Gaza lors de l’attaque surprise du Hamas, qui a déclenché la guerre.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.