GB : Hugh Grant en campagne aux côtés de la députée juive Luciana Berger
Rechercher

GB : Hugh Grant en campagne aux côtés de la députée juive Luciana Berger

L'acteur a adopté un nouveau rôle en démarchant les électeurs aux côtés de la députée qui se représente au Parlement avec les Libéraux démocrates après avoir quitté le Labour

La candidate libérale-démocrate pour les circonscriptions électorales britanniques de Finchley et Golders Green, Luciana Berger et Hugh Grant, à ses côtés, en campagne pour la politicienne en vue des élections générales (Crédit : Mirzoeff/PA Images via Getty Images)
La candidate libérale-démocrate pour les circonscriptions électorales britanniques de Finchley et Golders Green, Luciana Berger et Hugh Grant, à ses côtés, en campagne pour la politicienne en vue des élections générales (Crédit : Mirzoeff/PA Images via Getty Images)

JTA — Alors que le Royaume-Uni vient d’entamer la dernière ligne droite de ce qui devrait être l’une de ses élections les plus déterminantes depuis la Seconde Guerre mondiale, tous les yeux sont rivés vers les dirigeants des deux plus importants partis du royaume : le Premier ministre conservateur Boris Johnson et le travailliste Jeremy Corbyn.

A l’exception peut-être des yeux des fans de Hugh Grant à North London — du moins dimanche.

Des dizaines de résidents de ce quartier de la capitale britannique, avec une forte population juive, ont reçu la visite chez eux de l’acteur âgé de 59 ans, connu pour ses premiers rôles dans des comédies romantiques.

Grant accompagnait Luciana Berger, une responsable politique juive qui a claqué la porte du Labour en raison de la controverse sur l’antisémitisme dans les rangs du parti – une polémique qui sévit depuis quelques années.

Elle se présente au Parlement sous l’étiquette des libéraux-démocrates – un parti de centre-gauche férocement opposé au Brexit. Les sondages prévoient que la formation devrait rassembler 10 à 15 % des votes, loin des 35 % des Travaillistes et des 42 % des conservateurs.

La dirigeante des Démocrates libéraux Jo Swinson, à gauche, discute avec la députée indépendante Luciana Berger durant un événement réunissant des représentants des partis politiques britanniques pro-UE pour discuter du Brexit à la Church House, dans le centre de Londres, le 27 août 2019 (Crédit : Daniel LEAL-OLIVAS / AFP)

« Vous pouvez vous demander pourquoi je suis ici. Je voudrais pouvoir vous répondre que c’est parce que je suis un libéral-démocrate passionné. Ce n’est pas le cas – je n’ai jamais été un partisan, voire un membre, d’un quelconque parti », a déclaré Hugh Grant lors d’une réunion organisée à la mairie de Finchley, un secteur du quartier londonien de Barnet, qui compte plus de 80 synagogues.

Mais l’acteur s’est senti dans l’obligation de rallier la campagne des libéraux-démocrates en amont du scrutin du 12 décembre en raison de son opposition robuste au Brexit, a-t-il expliqué lors de la réunion, selon un reportage paru dimanche dans le Daily Mail.

Le parti conservateur de Johnson s’est engagé à mener à bien le Brexit – indépendamment de la conclusion ou de l’absence d’un accord commercial avec l’Union européenne.

Le Labour, sous l’autorité du leader d’extrême-gauche Jeremy Corbyn, est resté pour sa part évasif sur le sujet, qui divise ses électeurs plus centristes.

L’enjeu est de taille pour le Royaume-Uni dont l’économie pourrait beaucoup souffrir d’une sortie du marché commun de l’Union européenne sans conclusion d’un arrangement préalable satisfaisant.

Grant a indiqué avoir été impressionné par Berger, qui a quitté le Parti travailliste au mois de février dans un contexte de campagne de harcèlement remplie de discours de haine antisémite.

« Cela fait un moment que j’ai de l’admiration pour elle », a dit Grant en évoquant Berger lors de la réunion. « J’ai envie de dire qu’il n’y a pas tant de députés que ça actuellement, et de son âge, qui quitteraient une majorité de 290 000 personnes dans une circonscription électorale pour venir dans une circonscription qui reste très marginale. Et je suis là simplement pour dire : ‘Allez Luciana !’ Le pays t’applaudit. »

L’acteur britannique Hugh Grant accompagne la candidate du parti libéral démocrate Luciana Berger en campagne pour les élections générales à Londres, le 1er décembre 2019 (Crédit : David Mirzoeff/PA via AP)

Le comédien faisait référence à la décision prise par Berger, au mois de décembre, de quitter sa circonscription électorale à Liverpool, où elle était pratiquement sûre de gagner un siège sous l’étiquette du Labour, et de se présenter au Parlement sous l’étiquette des libéraux-démocrates à Finchley et Golders Green – peut-être la circonscription électorale à la plus forte population juive de toute la Grande-Bretagne.

Berger, 38 ans, est une héroïne pour de nombreux Juifs britanniques et un nom connu de tous dans les cercles communautaires – mais rien n’est gagné pour la députée. Même à Finchley et à Golders Green, les Juifs ne constituent qu’un cinquième des électeurs, d’après un article consacré à Berger publié la semaine dernière dans le Financial Times.

Sa nouvelle formation politique avait fait une performance décevante lors du scrutin de 2017, ne glanant que 3 463 voix contre 24 599 bulletins en faveur du candidat conservateur et 22 942 votes en faveur du Labour.

Mais rester au Labour était impossible pour elle, a confié récemment la femme politique.

« J’ai fait tout ce qui était en mon pouvoir pour tenter de changer les
choses : j’ai organisé des réunions, j’ai présenté des motions, j’ai parlé à la presse quand des choses vraiment affreuses ont fait surface », a-t-elle expliqué en évoquant la prolifération des discours de haine anti-juive sous la direction de Corbyn. « Et non seulement les choses ne se sont pas améliorées, mais elles ont empiré. Et il y a un moment où on se dit vraiment que trop, c’est trop ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...