Rechercher

General Motors investit dans la start-up israélienne d’inspection de véhicules UVeye

Le constructeur automobile américain va déployer la plateforme de caméras alimentée par l’intelligence artificielle chez ses concessionnaires

Luke Tress est le vidéojournaliste et spécialiste des technologies du Times of Israël

Technologie UVeye utilisée pour inspecter un véhicule. (Crédit : Courtoisie/UVeye PR)
Technologie UVeye utilisée pour inspecter un véhicule. (Crédit : Courtoisie/UVeye PR)

General Motors a conclu un accord commercial avec UVeye, une start-up israélienne qui développe des systèmes d’inspection automatisés pour véhicules.

UVeye offre une plate-forme basée sur l’intelligence artificielle couplée à des caméras pour procéder à des inspections de véhicules.

La société a déclaré mercredi avoir reçu un investissement de la branche de capital-risque de General Motors, GM Ventures, « pour aider à financer le développement et la commercialisation de la technologie d’inspection des véhicules de la société ».

Le communiqué n’a pas précisé les modalités et détails de l’investissement, mais a souligné que UVeye et General Motors testeraient les systèmes d’inspection automatisés d’UVeye chez les concessionnaires General Motors.

La collaboration stratégique se concentrera sur l’inspection de véhicules pour la vente aux enchères de voitures d’occasion, les opérations de flotte et les ventes opérées par les concessionnaires de la marque. Plus de 4 000 concessionnaires General Motors pourront se procurer la technologie, a déclaré UVeye.

Cette technologie a déjà été utilisée avec succès chez certains concessionnaires General Motors aux États-Unis.

Depuis sa création en 2016, UVeye a ouvert des bureaux, entre autres, en Israël, aux États-Unis, au Japon et en Allemagne.

La société assure que son processus d’inspection automatisé à grande vitesse est plus rapide et précis que les inspections manuelles.

UVeye affirme que sa technologie est à même de détecter les défauts externes et mécaniques en quelques minutes et d’identifier les modifications ou corps étrangers, à l’extérieur du véhicule comme sur le châssis.

Le système utilise l’apprentissage automatique et des capteurs pour créer un dispositif d’inspection utile à l’industrie automobile et aux établissements de contrôle de sécurité. La société affirme que son processus de numérisation peut améliorer l’efficacité des inspections de véhicules sur les chaînes de montage, chez les concessionnaires automobiles et lors des ventes aux enchères, ainsi qu’aux points de contrôle de sécurité.

Basée à Tel Aviv avec des bureaux dans l’Ohio, la société UVeye a levé quelque 95 millions de dollars depuis sa création avec des investisseurs tels que Volvo, Hyundai et Toyota, ainsi que CarMax, un détaillant de véhicules d’occasion basé aux États-Unis, la compagnie d’assurance W.R. Berkley Corporation et le fonds d’actions montréalais F.I.T. Ventures.

En mars, le constructeur automobile suédois Volvo a signé un accord avec UVeye pour fournir le système d’inspection à ses détaillants américains.

Volvo avait investi une première fois dans UVeye dès 2019 et a depuis installé les scanners d’inspection sur ses chaînes de montage à des fins d’assurance qualité, précise le communiqué.

General Motors, basé à Detroit, dans le Michigan, est l’un des principaux constructeurs automobiles aux États-Unis, à la tête d’une capitalisation boursière de plus de 48 milliards de dollars.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...