Hadassah négocie pour ouvrir un hôpital à Dubaï
Rechercher

Hadassah négocie pour ouvrir un hôpital à Dubaï

Zeev Rotstein a déclaré qu'Hadassah peut devenir une "puissance médicale aux EAU" et nie profiter de cette négociation pour obtenir des fonds du ministère des Finances

Le professeur Zeev Rotstein, directeur-général de l'hôpital Hadassah, pendant une conférence de presse, le 13 juin 2017 (Crédit : Hadas Parush/Flash90)
Le professeur Zeev Rotstein, directeur-général de l'hôpital Hadassah, pendant une conférence de presse, le 13 juin 2017 (Crédit : Hadas Parush/Flash90)

Le centre médical Hadassah est en pourparlers pour ouvrir un hôpital à Dubaï, a déclaré lundi son directeur, suite à l’accord de normalisation conclu entre Israël et les Émirats arabes unis.

Confirmant une information selon laquelle il était à Dubaï la semaine dernière, Zeev Rotstein a salué la proposition de construire un hôpital à Dubaï, mais a souligné que les négociations en étaient encore à un stade peu avancé.

« Cette proposition est une révolution – établir un hôpital Hadassah en tant que puissance médicale aux Émirats arabes unis », a-t-il déclaré à Kan.

Selon la chaîne, le centre hospitalier recevrait des fonds importants dans le cadre de cette proposition, qui impliquerait le transfert de certains médecins et départements de recherche de Jérusalem à Dubaï.

« Ma réussite, c’est le succès de Hadassah à Jérusalem, mais il se pourrait très bien que le gouvernement ou le ministère des Finances pense que Hadassah soit quelque chose de superflu dans le pays », a indiqué M. Rotstein. « Il se pourrait que ce centre [médical], qui comprend les meilleurs médecins que je connaisse, se retrouve ailleurs ».

L’établissement hospitalier fait face à une crise budgétaire qui a été aggravée par la pandémie de coronavirus et cherche à obtenir des fonds du gouvernement pour combler son déficit.

Son directeur a nié avoir utilisé la proposition de Dubaï comme moyen de pression dans ses discussions avec le ministère des Finances.

« Le ministère des Finances doit décider s’il est intéressé par le maintien de Hadassah en tant qu’hôpital de premier plan en Israël ou non. Si ce n’est pas le cas, alors nous devons chercher des alternatives. J’espère que Hadassah restera à Jérusalem et que nous n’aurons pas besoin d’aller ailleurs », a-t-il ajouté.

Dimanche, le gouvernement a ratifié l’accord de normalisation entre Israël et les EAU, qui a été signé par les deux pays lors d’une cérémonie le mois dernier à la Maison Blanche. Le traité entrera en vigueur dès que le gouvernement d’Abou Dhabi ratifiera lui aussi l’accord, ce qu’il devrait faire prochainement.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...