Hamas: les tirs de roquettes reprendront si Gaza est privée des fonds qataris
Rechercher

Hamas: les tirs de roquettes reprendront si Gaza est privée des fonds qataris

Des sources anonymes ont déclaré aux médias libanais qu'une escalade "plus importante et plus large" se produira si les demandes ne sont pas satisfaites d'ici la fin de la semaine

Des membres masqués du Hamas défilent avec des roquettes Qassam dans les rues de Khan Younis, dans le sud de la bande de Gaza, le 27 mai 2021. (Crédit: AP/Yousef Masoud)
Des membres masqués du Hamas défilent avec des roquettes Qassam dans les rues de Khan Younis, dans le sud de la bande de Gaza, le 27 mai 2021. (Crédit: AP/Yousef Masoud)

Le Hamas a l’intention d’aggraver la situation à la frontière si Israël n’autorise pas le passage de fonds qataris dans la bande de Gaza d’ici la fin de la semaine, ont déclaré jeudi des sources du groupe terroriste à un journal libanais.

Les sources du Hamas, qui contrôle la bande de Gaza, ont déclaré au journal Al Akhbar que si la situation actuelle concernant l’entrée d’argent et de marchandises dans l’enclave ne change pas, cela pourrait pousser certaines factions terroristes de Gaza à lancer des roquettes sur le sud d’Israël.

En juin, une menace similaire avait été transmise via le journal libanais, ce qui avait apparemment entraîné la reprise des attaques au ballon incendiaire.

Avec l’approbation d’Israël, le Qatar a distribué ces dernières années des centaines de millions de dollars en espèces pour permettre aux dirigeants du Hamas de Gaza de payer le carburant de la centrale électrique de la bande, de verser les salaires des fonctionnaires et de fournir une aide à des dizaines de milliers de familles démunies.

Un fonctionnaire au fait des négociations a déclaré au Times of Israel ce mois-ci qu’Israël avait informé les médiateurs égyptiens qu’il n’autoriserait plus l’entrée d’argent qatari dans la bande de Gaza, comme c’était le cas auparavant.

Des sources du Hamas ont déclaré au journal libanais Al Akhbar que l’organisation attendrait la fin de la semaine pour faire entrer l’argent.

En outre, le groupe terroriste a exigé la réouverture complète des postes-frontières et l’acheminement de matériel de construction vers la bande de Gaza, faute de quoi « l’escalade sera intense le long de la frontière, et elle prendra d’autres formes plus importantes et plus larges. »

Un agent de sécurité du Hamas contrôle un camion entrant dans la bande de Gaza à la porte du passage de marchandises de Kerem Shalom avec Israël, à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, le 21 juin 2021. (Adel Hana/AP)

Ces menaces font suite à la reprise des tirs de ballons flanqués d’engins incendiaires depuis Gaza vers le sud d’Israël dimanche, ayant déclenché plusieurs incendies.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...