Rechercher

Hanoukka à Londres : Le roi Charles III danse la hora avec la demi-sœur d’Anne Frank

Le monarque britannique a tenté de faire bonne figure suite à la 2e partie du documentaire Netflix dans lequel Harry et Meghan font des déclarations contre la monarchie

Le roi Charles III de Grande-Bretagne dansant lors d'une visite au centre communautaire juif JW3, alors que la communauté juive se prépare à célébrer Hanoukka, à Londres, le 16 décembre 2022. (Crédit : Ian Vogler/Pool via AP)
Le roi Charles III de Grande-Bretagne dansant lors d'une visite au centre communautaire juif JW3, alors que la communauté juive se prépare à célébrer Hanoukka, à Londres, le 16 décembre 2022. (Crédit : Ian Vogler/Pool via AP)

Le roi Charles III de Grande-Bretagne a surpris des survivants de la Shoah, lors d’une réception de Hanoukka dans le nord de Londres vendredi, en rejoignant la demi-sœur d’Anne Frank sur la piste de danse pour une hora.

La visite s’inscrivait dans le cadre de la tournée du monarque britannique au centre communautaire JW3, alors que la famille royale cherche à s’en tenir au protocole et à garder le silence suite à la diffusion de la deuxième partie de la série documentaire originale de Netflix du prince Harry et de son épouse Meghan Markle, qui ont fait des déclarations contre la famille royale.

Lors de sa visite du JW3, le roi a rencontré un groupe de jeunes filles préparant des colis de Noël pour les demandeurs d’asile, s’est arrêté à un cours de coiffure et d’esthétique pour des étudiantes orthodoxes et est passé par la cuisine où des bénévoles et des réfugiés préparaient des colis alimentaires pour les plus nécessiteux.

Il s’est également intéressé à un cours d’autodéfense de Krav maga en cours, a rapporté le UK Jewish News.

Charles III s’est ensuite rendu à une tea party de Hanoukka organisée par le JW3 pour les survivants de la Shoah, qui ont été informés qu’un invité surprise se joindrait à eux, mais sans savoir de qui il s’agissait.

Le roi s’est mêlé aux heureux survivants avant de rejoindre plusieurs d’entre eux sur la piste de danse. Il a dit à l’une des personnes présentes que la musique juive jouée pendant la hora lui rappelait la country écossaise, selon le UK Jewish News.

Le roi Charles III de Grande-Bretagne dansant lors d’une visite au centre communautaire juif JW3, alors que la communauté juive se prépare à célébrer Hanoukka, à Londres, le 16 décembre 2022. (Crédit : Ian Vogler/Pool via AP)

Parmi ceux qui ont dansé avec le roi, se trouvait Eva Schloss, 93 ans, qui n’est autre que la demi-sœur d’Anne Frank et une survivante des camps de concentration nazis.

« Il était gentil. Il a participé de bon cœur et avait vraiment l’air d’aimer », a-t-elle déclaré au Daily Telegraph.

Elle a ensuite déploré l’antisémitisme qui sévit en Angleterre, et a exprimé l’espoir que Charles III contribue à améliorer la situation des Juifs dans le pays.

Le roi s’est vu remettre une menorah portant l’inscription « La bougie d’une seule personne apporte la lumière à bon nombre ».

Le roi Charles III de Grande-Bretagne après avoir reçu une ménorah lors de sa visite des installations du JW3, un centre communautaire juif ouvert à toutes les confessions, et qui agit comme un hub pour les arts, la culture, l’action sociale et l’apprentissage, à Londres, le 16 décembre 2022. (Crédit : Ian Vogler/Pool via AP/AFP)

Plus tôt dans la journée de vendredi, Charles III a visité le siège de la Community Security Trust (CST), une organisation caritative qui œuvre pour renforcer la sécurité de la communauté juive au Royaume-Uni. Il a assisté à une séance d’entraînement de Krav maga et a visité le centre de contrôle du CST.

Les affaires habituelles

La visite du JW3 a eu lieu après la diffusion des trois derniers épisodes de la série Netflix sur les rencontres cinglantes de Harry et Meghan avec les médias britanniques, le « cabinet » royal, la famille et son personnel.

Dans les trois épisodes d’une heure diffusés jeudi dernier, Harry a affirmé que son frère, le prince William, lui avait crié dessus lors d’une réunion familiale et a accusé les responsables du palais de mentir afin de protéger son aîné, qui est désormais le futur héritier du trône. Meghan a parlé de son désir de mettre fin à sa vie alors qu’elle luttait pour faire face à une couverture médiatique toxique.

Harry, petit-fils de la défunte reine Elizabeth II, avait épousé l’actrice américaine Meghan Markle lors d’un mariage digne d’un conte de fées, au château de Windsor en 2018. Moins de deux ans plus tard, le couple avait quitté la Grande-Bretagne, citant ce qu’ils considèrent comme le traitement raciste de Meghan par les médias et le manque de soutien du palais.

Le roi Charles III de Grande-Bretagne parlant avec des bénévoles et des membres du personnel de cuisine lors de sa visite des installations de JW3, un centre communautaire juif ouvert à toutes les confessions, et qui agit comme un centre pour les arts, la culture, l’action sociale et l’apprentissage, à Londres, le 16 décembre 2022. (Crédit : Ian Vogler/Pool via AP/AFP)

Ni Buckingham Palace, qui représente le roi, ni le bureau de William à Kensington Palace n’ont fait de commentaires sur la série.

Il n’y a pas eu de points de vue divergents dans le documentaire, ne comprenant que des entretiens avec le couple et leurs amis et des commentateurs « pro-Harry ».

Quelques heures après la diffusion des derniers épisodes, les membres de la famille royale ont fait preuve d’unité en assistant à un concert de charité de Noël à Londres jeudi soir. William, sa femme Kate et leurs deux enfants aînés, George et Charlotte, ont été rejoints au concert de Noël de l’Abbaye de Westminster par le roi Charles III, la reine Camilla, entre autres membres de la famille royale.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.