Hed Mayner, un créateur israélien à la Fashion Week parisienne
Rechercher

Hed Mayner, un créateur israélien à la Fashion Week parisienne

Décrit comme "l’un des nouveaux talents à suivre de la mode masculine" par le magazine "Vogue", Hed Mayner est originaire du village d’Amuka, dans le nord-est d’Israël

L’une des dernières pièces du créateur israélien Hed Mayner présentées à la dernière Fashion Week parisienne, le 23 juin 2021. (Crédit : @hedmayner / Instagram / Cecile Bortoletti)
L’une des dernières pièces du créateur israélien Hed Mayner présentées à la dernière Fashion Week parisienne, le 23 juin 2021. (Crédit : @hedmayner / Instagram / Cecile Bortoletti)

La Fashion Week parisienne Mode masculine printemps-été 2022 s’est déroulée du 22 au 27 juin dernier, avant la Haute Couture du 5 au 8 juillet.

Parmi les créateurs qui ont présenté leur nouvelle collection : Hed Mayner, designer israélien de 34 ans, lauréat du Prix Karl Lagerfeld au LVMH Prize 2019. Il a ainsi introduit ses dernières pièces intemporelles, très amples et protectrices. Celles-ci comptent de nombreuses couches et sont aussi bien adoptées par les femmes que par les hommes.

Décrit comme « l’un des nouveaux talents à suivre de la mode masculine » par Vogue Paris, Hed Mayner est originaire du village d’Amuka, dans le nord-est d’Israël. Il s’est intéressé à la mode durant son enfance, grâce à une voisine qui avait longtemps vécu au Japon, et qui en avait ramené une large collection de vêtements – notamment de créateurs japonais, a-t-il expliqué au Monde dans le cadre d’un portrait.

Il a fait ses études à l’école des beaux-arts de Bezalel, à Jérusalem, puis à l’Institut français de la mode, à Paris. Il a fondé sa marque éponyme unisexe en 2015 et vit aujourd’hui à Tel Aviv, où il dirige une équipe de 6 personnes.

Vogue a décrit son travail comme « influencé par le tailoring traditionnel juifs orthodoxe signature ». Hed Mayner « infuse dans ses collections à l’impulsion militaire, un esprit indéniablement intemporel bourré de spiritualité », a écrit le magazine.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...