Rechercher

Heurts sur le mont du Temple : Les EAU se retirent des festivités de Yom HaAtzmaout

Les Émirats devaient initialement prendre part au spectacle aérien de la Journée de l'Indépendance en présentant des avions des transporteurs Etihad Airways et Wizz Air Abu Dhabi

Un avion d'Etihad Airways qui transporte une délégation des Emirats arabes unis pour une visite officielle en Israël atterrit à l'aéroport Ben-Gurion, près de Tel Aviv, le 20 octobre 2020. (Crédit : JACK GUEZ / AFP)
Un avion d'Etihad Airways qui transporte une délégation des Emirats arabes unis pour une visite officielle en Israël atterrit à l'aéroport Ben-Gurion, près de Tel Aviv, le 20 octobre 2020. (Crédit : JACK GUEZ / AFP)

Deux compagnies aériennes émiraties ont annoncé mardi qu’elles annulaient leur participation au prochain show aérien de Yom HaAtzmaout dans un contexte de tensions entre Israël et les Émirats arabes unis, suite aux affrontements violents qui ont lieu sur le mont du Temple.

Les EAU auraient informé l’ambassadeur israélien Amir Hayek de cette décision pendant une réprimande sanctionnant les violences au mont du Temple. Il s’agit du tout premier blâme officiel à entacher les relations entre les deux pays depuis la normalisation de leurs relations il y a un an et demi.

La ministre émiratie Reem bint Ibrahim Al Hashemy a fait part à Hayek des « fortes protestations et de la condamnation » des Émirats face aux événements survenus à Jérusalem, a expliqué l’agence officielle de presse WAM des EAU.

« Al Hashemy a souligné la nécessité de mettre un terme immédiat à ces événements, de protéger pleinement les fidèles, de respecter le droit des Palestiniens à pratiquer leurs rites religieux et de cesser toute pratique violant le caractère sacré de la mosquée al-Aqsa », a rapporté WAM.

L’Association israélienne des pilotes avait annoncé, dimanche, que l’événement marquant la Journée de l’Indépendance, le 5 mai – nommé le défilé aérien de la Paix 2022 – serait l’occasion, pour les compagnies Etihad Airways et Wizz Air Abu Dhabi, de présenter leurs avions aux côtés des transporteurs israéliens.

« Nous sommes désolés de cette décision », a fait savoir l’Association des pilotes israélienne dans un communiqué. « Le spectacle aérien des avions civils de la Journée de l’Indépendance aura bien lieu comme prévu à Yom HaAtzmaout, immédiatement après le défilé des forces aériennes et les avions survoleront Israël à basse altitude. L’objectif poursuivi par ce survol est de montrer la résilience de l’aviation civile israélienne suite à la pandémie de coronavirus. »

Des émeutiers palestiniens lancent des pierres sur les forces israéliennes de sécurité à la mosquée al-Aqsa, sur le mont du Temple, dans la Vieille Ville de Jérusalem, le 15 avril 2022. (Crédit : Jamal Awad/Flash90)

Des sources au sein de la compagnie aérienne Etihad ont fait savoir à l’Association israélienne des pilotes que la firme ne serait pas en mesure de participer en raison d’un temps de préparation insuffisant, et de hauts responsables ont confirmé que la raison réelle de ce désistement était les heurts survenant sur le mont du Temple.

Les Émirats arabes unis ont condamné Israël – comme l’ont fait aussi Bahreïn et le Maroc – suite aux affrontements qui ont eu lieu vendredi dans le complexe de la mosquée al-Aqsa.

« Les Émirats arabes unis condamnent l’assaut donné, aujourd’hui, par les forces israéliennes à la mosquée al-Aqsa, un assaut qui a entraîné un certain nombre de blessés civils », a commenté le ministère des Affaires étrangères émirati dans un communiqué, ajoutant que les événements « soulignent la nécessité de faire preuve de retenue et de protéger les civils ».

Le communiqué a mis volontairement l’accent « sur le positionnement des Émirats arabes unis, qui est que les autorités israéliennes doivent respecter le droit des Palestiniens à pratiquer les rituels de leur religion et qu’elles doivent cesser toute pratique contrevenant au caractère sacré de la mosquée al-Aqsa ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...