Rechercher

Idit Silman à Zman Yisrael : « On ne m’a fait aucune promesse pour l’avenir »

Son transfuge n'aurait pas de lien formel avec le fait que les hôpitaux n’étaient pas en droit d’interdire aux patients et aux visiteurs d’introduire du hametz

Shalom Yerushalmi est analyste politique pour Zman Israël, le site en hébreu du Times of Israël sur l'actualité israélienne.

Idit Silman, député du parti Yamina, préside une réunion de la commission des arrangements de la Knesset le 8 novembre 2021. (Crédit: Yonatan Sindel/Flash90)
Idit Silman, député du parti Yamina, préside une réunion de la commission des arrangements de la Knesset le 8 novembre 2021. (Crédit: Yonatan Sindel/Flash90)

Idit Silman, transfuge de Yamina, s’est adressée mercredi exclusivement à notre site partenaire Zman Yisrael.

Silman a démenti les informations selon lesquelles elle aurait conclu un accord avec le Likud pour un futur poste gouvernemental en échange de son départ de la coalition.

« On ne m’a fait aucune promesse pour l’avenir. Il n’y a pas d’accord. Au contraire, on me propose tout pour rester. On me propose le poste de ministre de la Santé. Mais je n’accepterai pas. »

« Il n’y a ici aucun opportunisme de ma part. Je n’ai pas besoin d’un emploi. J’ai eu un excellent travail en tant que cheffe de la coalition.» a-t-elle précisé.

Elle a expliqué qu’elle est partie à cause d’une érosion des valeurs de droite de son parti, et pas spécifiquement à cause de la lutte très médiatisée contre le hametz dans les hôpitaux à Pessah.

Elle a insisté sur le fait qu’un gouvernement de droite est possible, croyant apparemment que Tikva Hadasha et son chef Gideon Saar pourraient être persuadés de reconsidérer leur refus de servir sous Benjamin Netanyahu.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...