IKEA Israël va cesser d’employer du plastique à usage unique dès 2020
Rechercher

IKEA Israël va cesser d’employer du plastique à usage unique dès 2020

Le géant du meuble a annoncé l'an dernier qu'il retirait tous les éléments à usage unique de ses magasins dans le monde entier

Un magasin IKEA à Rishon Lezion, (Crédit : Ikea Israel)
Un magasin IKEA à Rishon Lezion, (Crédit : Ikea Israel)

Le géant suédois de l’ameublement et de la décoration IKEA a annoncé qu’il allait éliminer de ses enseignes en Israël tout plastique à usage unique.

La compagnie avait promis l’an dernier d’éliminer tout le plastique jetable de ses magasins en 2020, notamment les pailles, les assiettes, les verres, les sacs et les sacs poubelle.

En Israël, cette mesure entrera en vigueur dès 2020, et portera sur la vente de plastique jetable et leur utilisation dans les restaurants des magasins, a fait savoir le quotidien économique Globes mercredi.

Le magasin remplacera les pailles jetables par des alternatives en papier et en inox.

La chaîne continuera de vendre de la vaisselle en plastique non jetable.

Les magasins israéliens vendront également des produits d’ameublement moins nocifs pour l’environnement, comme des rideaux ou des tapis fabriqués à base de plastique recyclé.

La compagnie – plus grosse enseigne d’ameublement au monde – a implanté plus de 420 enseignes dans 52 pays, dont 5 en Israël.

La chaîne dispose d’un grand magasin à Netanya (fondé en 2001), à Rishon Lezion (2010), au nord dans la ville de Kiryat Ata (2014) et au sud à Beer Sheva (2018), et un immense magasin de 25 000 m² doit ouvrir à Eshtaol, près de Beit Shemesh, en 2020. Une petite boutique sur le port de Tel Aviv propose exclusivement des articles de cuisine.

La chaîne de cafés Landwer a été la première marque a annoncer au début du mois en Israël qu’elle avait l’intention de supprimer de ses magasins les pailles en plastique, a souligné Globes.

Israël est le deuxième plus gros consommateur par habitant de plastique jetable au monde et le plastique représente 90 % des déchets sur la plage.

Un employé de la mairie de Tel Aviv ramasse les plastiques et autres déchets laissés sur les plages de la ville côtière israélienne, le 21 juin 2019.(Crédit : JACK GUEZ / AFP)

Tel Aviv est le troisième littoral le plus pollué par le plastique des 22 pays de la Méditerranée, selon un  rapport publié en juin par le World Wildlife Fund for Nature (WWF).

Selon le rapport, la région de Tel Aviv présente une moyenne de 21 kg de déchets plastiques par kilomètre de littoral, l’une des plus importantes dans la Méditerranée après la région de Cilicie, en Turquie, et Barcelone. La Cilicie en compte ainsi 31,3 kilogrammes et Barcelone, 26,1 kilogrammes.

Les plastiques qui finissent dans les mers et océans sont un problème de plus en plus fréquent, tuant la vie marine sauvage, contaminant les poissons et les fruits de mer qui entrent dans la chaîne alimentaire, entraînant des centaines de millions d’euros de perte pour le secteur touristique et les activités liées à la mer.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...