Israël annonce avoir vacciné plus de 50 000 travailleurs palestiniens
Rechercher

Israël annonce avoir vacciné plus de 50 000 travailleurs palestiniens

"Cette campagne permet d'assurer la santé publique et le bon fonctionnement des économies israélienne et palestinienne", a déclaré le général Kami Abu Rukon, chef du COGAT

Un ouvrier palestinien se fait vacciner par le personnel du Magen David Adom israélien au point de contrôle de Shaar Efraim en Cisjordanie, le 4 mars 2021. (COGAT)
Un ouvrier palestinien se fait vacciner par le personnel du Magen David Adom israélien au point de contrôle de Shaar Efraim en Cisjordanie, le 4 mars 2021. (COGAT)

Israël a annoncé jeudi avoir vacciné cette semaine plus de 50 000 Palestiniens ayant un permis de travail en Israël ou dans des implantations en Cisjordanie, selon un communiqué du ministère de la Défense.

« La campagne de vaccination pour les Palestiniens travaillant en Israël et dans les zones industrielles de Judée-Samarie a permis depuis lundi de vacciner 50 000 personnes », affirme dans un communiqué le COGAT, organe du ministère israélien de la Défense qui supervise les activités civiles dans les Territoires palestiniens.

L’Autorité palestinienne avait annoncé en février un accord avec Israël pour vacciner quelque 100 000 Palestiniens travaillant dans des implantations ou en Israël, où est menée une vaste campagne de vaccination.

Les travailleurs palestiniens reçoivent une dose du vaccin Moderna à des stands ad hoc installés à des points de passage entre le territoire israélien et la Cisjordanie, ou dans des zones industrielles situées près d’implantations, d’après un communiqué des services de secours israéliens.

Douze centres de vaccination ont été installés, selon le COGAT.

« Cette campagne permet d’assurer la santé publique et le bon fonctionnement des économies israélienne et palestinienne », se félicite dans le communiqué le coordinateur des activités israéliennes dans les Territoires palestiniens, le général Kami Abu Rukon.

Le ministre de la Santé, Yuli Edelstein, lors d’une visite à un centre de vaccination COVID-19 dans le nord d’Israël, le 9 février 2021. (Crédit : David Cohen/Flash90)

Le ministre israélien de la Santé, Yuli Edelstein, qui avait visité mardi un de ces centres de vaccination, a déclaré que « la vaccination des ouvriers palestiniens était importante pour leur santé et pour celle de l’ensemble des citoyens israéliens ».

Depuis le début de la pandémie, environ 147 000 malades ont été recensés en Cisjordanie, dont plus de 1 600 décès.

Les Palestiniens ont reçu au total un peu plus de 30 000 doses de vaccins, dont 2 000 d’Israël qui s’est engagé à leur en fournir 5 000.

Quelque 40 % des neuf millions d’Israéliens ont de leur côté reçu leurs deux doses du vaccin Pfizer/BioNTech depuis le lancement le 19 décembre de la campagne nationale de vaccination.

Des ONG et des responsables palestiniens ont affirmé ces dernières semaines qu’Israël avait « l’obligation » de « fournir » des vaccins aux 2,8 millions de Palestiniens de Cisjordanie et aux deux millions de la bande de Gaza, soumise à des restrictions israéliennes sur l’entrée des biens et des personnes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...