Rechercher

Israël aurait alerté ses ambassades de potentielles menaces de la part de l’Iran

Cet avertissement fait suite à un attentat présumé visant des hommes d'affaires israéliens à Chypre, que Jérusalem impute à Téhéran

Photo d'illustration : La police russe devant l'ambassade israélienne à Moscou, le 18 septembre 2018 (Crédit : AFP / Vasily MAXIMOV)
Photo d'illustration : La police russe devant l'ambassade israélienne à Moscou, le 18 septembre 2018 (Crédit : AFP / Vasily MAXIMOV)

Israël a averti ses missions à travers le monde d’une possible menace terroriste iranienne, selon un reportage télévisé diffusé mercredi, suite à l’arrestation d’un ressortissant azéri pour un complot présumé visant à assassiner un ou plusieurs hommes d’affaires israéliens à Chypre.

Selon la Douzième chaîne, les diplomates israéliens du monde entier ont été priés de rester en état d’alerte.

La chaîne a également déclaré que trois suspects de la tentative d’attentat déjouée à Chypre, révélée en début de semaine, sont soupçonnés de fuir la nation insulaire. La chaîne n’a pas cité de source pour cette information.

Au fil des ans, l’Iran a été à l’origine de menaces répétées contre des Israéliens et des missions israéliennes dans le monde. En mars de cette année, le Conseil national de sécurité a averti les Israéliens qu’ils pourraient être pris pour cible par la République islamique à l’étranger. Le Conseil a déclaré que l’Iran était à l’origine d’un attentat à la bombe près de l’ambassade d’Israël en Inde en janvier, qui n’a pas fait de victimes.

Le gouvernement israélien a imputé au « terrorisme iranien » le projet d’assassinat du milliardaire Teddy Sagi à Chypre, annoncé la semaine dernière. Toutefois, les médias locaux ont rapporté mercredi que les autorités chypriotes ne croient pas que l’Iran soit derrière ce complot. Les autorités seraient également convaincues que la cible du tueur à gages n’était pas Sagi, mais d’autres membres de sa société, selon le site Philenews.

Teddy Sagi est le fondateur de la société de logiciels de jeux Playtech, qui a des bureaux à Nicosie.

Certaines sources avaient affirmé que l’attentat déjoué était une tentative d’assassinat contre Sagi, liée à ses activités commerciales. Mais le gouvernement israélien a rejeté lundi la responsabilité sur l’Iran et déclaré que Sagi était visé uniquement parce qu’il était un homme d’affaires israélien.

Un suspect azéri a d’ailleurs été arrêté la semaine dernière parce qu’il était soupçonné de préparer un attentat contre un ou plusieurs hommes d’affaires israéliens. Les autorités chypriotes ont dévoilé 11 chefs d’accusation possibles pour lesquels le suspect fait l’objet d’une enquête, dont « activité terroriste », « tentative de meurtre », « appartenance à une organisation criminelle », « conspiration en vue de commettre un crime et séjour illégal dans le pays », a rapporté la Douzième chaîne mercredi. Il sera maintenu en détention pendant six jours supplémentaires.

Un avocat du suspect, dont le nom n’a pas été divulgué, a déclaré à la chaîne israélienne que son client niait tout lien avec le terrorisme et n’avait rien à cacher.

Lundi soir, Sagi a déclaré à la Douzième chaîne qu’il n’avait jamais été informé du danger et qu’il avait quitté Chypre pour d’autres raisons. « Les gros titres semblaient très effrayants, mais cela n’avait rien à voir avec moi », a-t-il déclaré. « Je n’ai reçu aucune notification me demandant de partir. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...