Israël aurait rejeté des négociations sur les frontières de la Palestine
Rechercher

Israël aurait rejeté des négociations sur les frontières de la Palestine

L'AP dit avoir proposé des négociations de paix secrètes portant sur les frontières au cours d'une rencontre entre les négociateurs en juillet

Le président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, et le négociateur en chef palestinien Saeb Erekat. (Crédit : Uri Lenzi/Flash90)
Le président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, et le négociateur en chef palestinien Saeb Erekat. (Crédit : Uri Lenzi/Flash90)

Israël aurait rejeté l’été dernier une proposition palestinienne de tenir des négociations secrètes dans lesquelles les deux parties défineraient les futures frontières d’un Etat palestinien.

Selon une information que la radio publique israélienne a publiée dimanche, l’Autorité palestinienne a proposé une série de rencontres à huis clos, seulement à la fin de laquelle les deux parties auraient annoncé un accord.

La proposition a été lancée lors d’une réunion tenue le 24 juillet 2015 en Jordanie entre le ministre de l’Intérieur de l’époque, Silvan Shalom, et le négociateur en chef palestinien Saeb Erekat.

Des rencontres secrètes, ont eu lieu en juillet dans différentes villes d’Europe et du Moyen-Orient, dont Paris et Amman. La réunion d’Amman a été décrite comme un geste « qui renforce la confiance ».

Le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a cherché à faire redémarrer les pourparlers de paix en septembre 2014, avec comme condition préalable que les futures frontières d’un Etat palestinien soient définies au début des négociations.

Shalom, qui était alors l’homme de confiance du Premier ministre Benjamin Netanyahu sur les pourparlers de paix, a déclaré lors d’une conférence sur la sécurité en juillet que la délimitation des frontières entre Israël et un futur Etat palestinien ne devait pas être déterminée au début des pourparlers de paix.

Dès que les Palestiniens auraient obtenu des garanties territoriales d’un État, a-t-il soutenu, ils ne seraient pas disposés à faire des compromis sur d’autres questions fondamentales qui doivent être résolues, telles que les dispositifs de sécurité, Jérusalem et réfugiés.

Shalom a démissionné la semaine dernière du gouvernement et de la Knesset suite à des allégations d’harcèlement sexuel d’anciennes employées.

Les pourparlers de paix officiels sous la médiation des Etats-Unis entre Israël et les Palestiniens ont échoué en avril 2014, chaque côté accusant l’autre d’avoir violé les termes de la négociation. Erekat a affirmé en 2014 que la véritable raison de la rupture des négociations formelles a été l’échec de parvenir à un accord sur les frontières.

Les tensions entre Israël et les Palestiniens se sont acccues depuis, notamment lors d’une guerre sanglante dans la bande de Gaza en été 2014, et dans l’actuelle vague d’affrontements et d’attaques quasi-quotidiennes sur les forces de sécurité et les civils israéliens.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...