Israël commence à vacciner des Palestiniens avec un permis de travail israélien
Rechercher

Israël commence à vacciner des Palestiniens avec un permis de travail israélien

L'Autorité palestinienne avait annoncé le 19 février un accord avec Israël pour vacciner contre la Covid-19 quelque 100 000 Palestiniens travaillant en territoire israélien

Un volontaire reçoit une injection dans la première phase d'essai clinique de sécurité d'un vaccin potentiel par Moderna pour le COVID-19, à l'Institut de recherche  Kaiser Permanente Washington Health Research Institute à Seattle, le 16 mars 2020. (AP/Ted S. Warren, File)
Un volontaire reçoit une injection dans la première phase d'essai clinique de sécurité d'un vaccin potentiel par Moderna pour le COVID-19, à l'Institut de recherche Kaiser Permanente Washington Health Research Institute à Seattle, le 16 mars 2020. (AP/Ted S. Warren, File)

La vaccination des Palestiniens ayant un permis pour travailler en Israël ou dans les implantations en Cisjordanie a débuté jeudi, selon le Cogat, l’organe du ministère israélien de la Défense qui supervise les activités civiles dans les Territoires palestiniens.

« La campagne de vaccination pour les travailleurs palestiniens a débuté jeudi par un test pilote sur 700 personnes ayant un permis de travail en Israël », affirme un communiqué du Cogat.

L’Autorité palestinienne avait annoncé le 19 février un accord avec Israël pour vacciner contre la Covid-19 quelque 100 000 Palestiniens travaillant en territoire israélien.

La vaccination des travailleurs palestiniens, menée notamment par le Cogat et le ministère israélien de la Santé, s’étendra dimanche « dans 7 sites situés à des points d’entrée » de la Cisjordanie vers Israël et dans des « zones industrielles » des implantations israéliennes, a ajouté le Cogat.

Les travailleurs palestiniens doivent recevoir des doses du vaccin Moderna, selon la même source.

Les Palestiniens de Jérusalem-Est peuvent, comme le reste de la population israélienne, se faire vacciner.

Plus de 4,88 millions d’Israéliens (60 % de la population) ont reçu au moins une première dose de vaccin depuis le lancement le 19 décembre d’une campagne de vaccination, à la faveur d’un accord avec le laboratoire Pfizer qui approvisionne rapidement le pays en échange de données biomédicales.

Les Palestiniens n’ont reçu qu’un peu plus de 30 000 doses de vaccins, dont 2 000 d’Israël qui s’est engagé à leur en fournir 5 000.

Plus de 135 000 Palestiniens de Cisjordanie ont été contaminés depuis le début de la pandémie dont 1 534 sont décédés, selon les données officielles, sur une population de 2,8 millions de personnes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...