Israël en guerre - Jour 144

Rechercher

Israël entre dans 2024 sous une pluie de roquettes revendiquée par le Hamas

"J'étais terrifié, c'était la première fois que je voyais des missiles, c'est terrifiant, voilà la vie que nous vivons, c'est dingue", a déclaré Gabriel Zemelman

Le Dôme de fer intercepte des roquettes en provenance de Gaza au-dessus de Tel-Aviv juste après minuit, au passage de 2023 à 2024. (Capture d'écran via X / Bar Sol / Yediot news ; utilisée conformément à la clause 27a de la loi sur les droits d'auteur)
Le Dôme de fer intercepte des roquettes en provenance de Gaza au-dessus de Tel-Aviv juste après minuit, au passage de 2023 à 2024. (Capture d'écran via X / Bar Sol / Yediot news ; utilisée conformément à la clause 27a de la loi sur les droits d'auteur)

Au moins vingt roquettes ont été tirées par les terroristes du Hamas depuis la bande de Gaza et ont visé Tel-Aviv et ses environs, ainsi que le sud d’Israël, au moment exact du passage au nouvel an civil lundi, selon des journalistes de l’AFP sur place.

Les sirènes d’alerte aérienne ont retenti dans la métropole israélienne, et les journalistes à Tel-Aviv ont pu voir des roquettes se faire intercepter par les systèmes de défense antimissile israéliens du Dôme de fer. Des personnes qui célébraient le nouvel an civil dans une rue festive se sont mises à l’abri sur les côtés, tandis que d’autres continuaient à faire la fête.

L’attaque sur le sud d’Israël a eu lieu à 00H00 locales (22H00 GMT) et celle sur Tel-Aviv à 00H01 (22H01 GMT), selon les journalistes de l’AFP.

« J’étais terrifié, c’était la première fois que je voyais des missiles, c’est terrifiant, voilà la vie que nous vivons, c’est dingue », a déclaré à l’AFP Gabriel Zemelman, 26 ans, devant un bar de Tel-Aviv où il était venu fêter le Nouvel An avec ses amis.

Les brigades Ezzedine al-Qassam, la branche armée du groupe terroriste islamiste palestinien du Hamas, ont revendiqué les deux salves dans une vidéo publiée sur leurs réseaux dits sociaux, affirmant avoir utilisé des roquettes M90 en réponse à ce qu’ils ont appelé des « massacres de civils » alors qu’Israël mène une riposte suite aux massacres barbares que le groupe terroriste palestinien ainsi que des civils ont perpétrés le 7 octobre contre Israël. Près de 1 200 personnes ont été sauvagement assassinées, et près de 250 personnes ont été prises en otages à Gaza. Actuellement, 129 personnes sur les quelque 250 enlevées le 7 octobre en Israël sont toujours retenues en otage. Tous ne sont pas en vie.

Le Hamas est largement accusé d’utiliser la population comme ses boucliers humains et garde son réseau de tunnels grand de 500 km pour lui et ses membres.

L’armée israélienne a confirmé l’attaque, sans faire état de victimes ou de dégâts.

Selon un nouveau bilan annoncé dimanche par le ministère de la Santé du Hamas, 21 822 personnes ont été tuées dans le territoire palestinien depuis le début de la guerre, et 56 451 blessés. Les chiffres publiés par le groupe terroriste sont invérifiables, et ils incluraient ses propres terroristes et hommes armés, tués en Israël et à Gaza, et les civils tués par les centaines de roquettes tirées par les groupes terroristes qui retombent à l’intérieur de la bande de Gaza.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.