Israël et les Etats-Unis disent avoir testé avec succès Arrow 3 en Alaska
Rechercher

Israël et les Etats-Unis disent avoir testé avec succès Arrow 3 en Alaska

Netanyahu a salué l'opération conjointe, déclarant que le système avait réussi à intercepter des missiles balistiques dans l'espace "à des altitudes et des vitesses sans précédent"

Jacob Magid est le correspondant pour les questions liées aux implantations pour le Times of Israël

Une image du test de lancement du système de missiles de défense Flèche 3 publiée par le ministère de la Défense le 28 juillet 2019. (Ministère de la Défense)
Une image du test de lancement du système de missiles de défense Flèche 3 publiée par le ministère de la Défense le 28 juillet 2019. (Ministère de la Défense)

Israël et les Etats-Unis ont achevé une série de tests réussis de leur système de missiles de défense avancé Arrow 3 en Alaska, a déclaré dimanche le ministre de la Défense.

Le système d’arme a démontré, avec succès, ses capacités d’interception et d’abattage de missiles balistiques dans l’espace, selon le ministère qui a précisé que l’opération a été menée en Alaska afin de tester des capacités qui ne peuvent pas être testées en Israël.

Dimanche, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a salué l’opération commune lors de l’ouverture de la réunion hebdomadaire du cabinet, déclaré que les tests « confidentiels » avaient été menés au cours des dernières semaines.

« Les tests ont réussi bien au-delà de notre imagination. Arrow 3 a intercepté, avec un succès total, des missiles balistiques au-delà de l’atmosphère à des altitudes et des vitesses sans précédent », a déclaré le Premier ministre.

Une image thermique de lancement test d’Israël et des Etats-Unis du système de défense de missiles Flèche 3 le 28 juillet 2019. (Ministère de la Défense)

Le ministère de la Défense n’a pas précisé à quelles altitudes son système de défense avait réussi à intercepter les missiles tests.

« Aujourd’hui, Israël dispose de la capacité d’agir contre des missiles balistiques qui pourraient être lancés contre nous depuis l’Iran ou ailleurs », a ajouté Netanyahu.

Les tests réussis ont été conduits par l’Organisation de missiles de défense (MDO) du ministère de la Défense et l’Agence américaine de défense de missiles, avec l’aide de l’armée de l’Air israélienne et les Israeli Aerospace Industries, qui fabriquent Arrow 3. « En outre, le fait que les tests aient été conduits en Alaska, à des dizaines de milliers de kilomètres d’Israël, constitue une autre réussite importante qui démontre les capacités opérationnelles du système Arrow 3 à faire face à tout type de menace », a déclaré Moshe Patel, le directeur de MDO, dans un communiqué commun avec l’Agence de missile de défense des Etats-Unis.

Ron Dermer, l’ambassadeur d’Israël aux Etats-Unis était aussi présent pour le test en Alaska. Vendredi, la Treizième chaîne a annoncé que le diplomate avait fait un voyage secret vers l’État américain le plus au nord afin de discuter des liens en matière de défense entre Israël et les Etats-Unis et la coopération contre l’Iran.

Le système Arrow 3, un modèle plus avancé que le premier et le deuxième, a été déclaré opérationnel en janvier 2017. Le système de défense aérienne, développé comme un projet commun avec les Etats-Unis, vise à abattre des missiles balistiques – comme ceux dont Israël craint que l’Iran pourrait bien lancer un jour – alors que le projectile entrant se trouve toujours en dehors de l’atmosphère terrestre.

Complété par un certain nombre d’autres systèmes de défense de missiles conçus pour protéger Israël d’attaques à courte, moyenne et longue portée, le système Arrow 3 constitue le plus haut niveau de réseau de missiles de défense à couches multiples d’Israël.

Une image du test de lancement de système de missiles de défense Flèche 3 publiée par le ministère de la Défense le 28 juillet 2019. (Ministère de la Défense)

Arrow 3 a été testé en janvier depuis la base aérienne Palmachim au centre d’Israël. Son test final a été marqué par un succès mais d’anciens essais dans la série avaient échoué. Le système a aussi été testé en juillet dernier dans le cadre d’un exercice de missiles plus large qui testait aussi les capacités du Dôme de Fer, à courte portée, et de la Fronde de David, à moyenne portée.

Avant cela, le système a été testé avec succès en février 2018, après des mois de retards et des problèmes techniques. En janvier, un exercice a été annulé à cause d’un problème de transfert de données et un test avait été annulé en décembre pour des préoccupations sécuritaires.

Judah Ari Gross a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...