Israël ne reconnaîtra pas la communauté juive ougandaise
Rechercher

Israël ne reconnaîtra pas la communauté juive ougandaise

Le ministère de l'Intérieur a statué que l'homme originaire de la communauté Abayudaya ne pourra pas immigrer - renversant la reconnaissance de l'Agence juive

Le rabbin Gershom, (second à gauche), se prépare à la lecture de la Torah pendant un office de Shabbat au sein de la communauté juive Abayudaya dans un village proche de Mbalé, à l'est de l'Ouganda, le 2 juillet 2016 (Crédit : AFP/Michael O’Hagan)
Le rabbin Gershom, (second à gauche), se prépare à la lecture de la Torah pendant un office de Shabbat au sein de la communauté juive Abayudaya dans un village proche de Mbalé, à l'est de l'Ouganda, le 2 juillet 2016 (Crédit : AFP/Michael O’Hagan)

Israël a décidé que le pays ne reconnaîtra pas la communauté juive ougandaise, selon un article paru dans un journal jeudi.

Le ministère de l’Intérieur a rejeté la requête d’un Juif ougandais, Kibitz Yosef, qui demandait d’immigrer en Israël, selon le quotidien Haaretz. Le ministère a expliqué que Yosef, qui se trouve dans un kibboutz du sud d’Israël, devra quitter le pays d’ici le 14 juin, selon l’article.

Un représentant a indiqué à Haaretz que cette décision représentait le positionnement israélien envers la communauté juive ougandaise et pas seulement envers ce candidat à l’immigration. Le ministère a ajouté que Yosef pouvait demander un recours devant la Haute-cour de justice.

La communauté ougandaise, qu’on appelle également l’Abayudaya, est constituée d’environ 2 000 personnes et ses racines remontent au début du 20e siècle, lorsqu’un ancien leader avait lu la Bible et embrassé le judaïsme. La plupart de ses membres se sont convertis sous les auspices des rabbins conservateurs américains et ne sont donc pas reconnus comme Juifs par le grand rabbinat israélien, majoritairement ultra-orthodoxe.

Des membres de la communauté juive ougandaise Abayudaya écoutent leur chef religieux dans un village à côté de Mbale, à l’est de l’Ouganda, le 2 juillet 2016 (Crédit : AFP/Michael O’Hagan)

En 2016, l’Agence juive pour Israël a reconnu la communauté, semblant ouvrir la voie à une possibilité d’immigration des Juifs ougandais vers Israël. Les Abuyudaya ont toutefois lutté pour obtenir la reconnaissance nécessaires à ces démarches. Au mois de décembre, Israël avait rejeté la demande d’un membre de la communauté qui désirait faire ses études dans une yeshiva au sein de l’Etat juif, entraînant des accusations de racisme.

Cette semaine, le Grand rabbinat a publié une liste de critères actuellement à l’étude pour l’acceptation au sein d’Israël des conversions faites par des tribunaux religieux. Si ces critères sont définitivement adoptés, les Juifs convertis aux Etats-Unis pourraient rencontrer des obstacles supplémentaires pour voir leur judaïsme reconnu par le Grand rabbinat, qui contrôle les mariages, les divorces, les conversions et les enterrements au sein de l’Etat juif. Il n’a pas néamoins d’autorité sur l’immigration dans le pays.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...