Israël rend hommage aux soldats tués et aux victimes du terrorisme
Rechercher

Israël rend hommage aux soldats tués et aux victimes du terrorisme

Yom HaZikaron, le jour commémoratif annuel en Israël, a débuté ce mardi soir au coucher du soleil par plusieurs cérémonies

Des soldats pendant la minute de silence précédant la cérémonie de Yom HaZikaron au mur Occidental, le lieu le plus saint du judaïsme, dans la Vieille Ville de Jérusalem, le 30 avril 2017. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)
Des soldats pendant la minute de silence précédant la cérémonie de Yom HaZikaron au mur Occidental, le lieu le plus saint du judaïsme, dans la Vieille Ville de Jérusalem, le 30 avril 2017. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)

Yom HaZikaron, le jour commémoratif annuel en Israël, a débuté ce mardi soir au coucher du soleil. Lors de cette journée, le pays rend hommage à ses soldats et aux membres des autres services de sécurité tombés au combat, ainsi qu’aux civils tués dans des attaques terroristes depuis la création d’Israël.

Israël rend hommage cette année à 23.645 membres des forces de sécurité décédés durant leur service et à 3.134 civils tués depuis 1860. Cette date est considérée par l’Etat hébreu comme la première du conflit avec les Palestiniens, l’année durant laquelle des juifs ont fondé leur premier quartier en dehors des murs de la Vieille ville de Jérusalem. La création de l’Etat d’Israël, elle, remonte à 1948.

« Depuis 70 ans, nous tenons dans nos mains un bouclier et une épée tout en construisant l’Etat d’Israël », a affirmé le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu lors de la cérémonie d’ouverture des commémorations à Jérusalem.

Comme chaque année à cette occasion, les statistiques de la population israélienne sont rendues publiques. Selon le bureau central des statistiques, l’Etat hébreu compte 8,84 millions d’habitants –dont 74,5 % de juifs et 20,9 % d’Arabes Israéliens, les descendants des Palestiniens restés sur leur terre en 1948.

En tout, sur l’année écoulée, 71 nouveaux noms ont été ajoutés à la liste des 23 645 personnes tuées en défendant le pays. Près de la moitié des nouvelles personnes dont le nom a été ajouté ont succombé à des blessures ou à un handicap causé durant leur service militaire.

Douze noms ont également été ajoutés à la liste des victimes du terrorisme ayant péri à cause d’une attaque, portant ce nombre total à 3 134 individus.

La principale cérémonie nationale, qui se déroule au mur Occidental à Jérusalem, a débuté à 20h et est retransmise en direct sur Facebook. Le président Reuven Rivlin, le chef d’état-major Gadi Eizenkot, le maire de Jérusalem Nir Barkat, et les familles qui ont perdu des proches dans les guerres et des attentats terroristes des dernières décennies y participent.

טקס הדלקת נר זיכרון

ישראל מתייחדת עם זכר הנופלים: שידור ישיר מטקס הדלקת נר הזיכרון ברחבת הכותל http://bit.ly/2H9JDva

Posted by ‎וואלה! חדשות‎ on Tuesday, 17 April 2018

Une autre cérémonie se déroule actuellement au Mémorial de corps blindés de Latroun, à l’ouest de Jérusalem, et est organisée par Masa.

Masa Israel Journey

Posted by Masa Israel Journey on Tuesday, 17 April 2018

A 20h, une sirène d’une minute a résonné dans tout le pays. Lors de ce moment, les Israéliens se sont immobilisés en silence, en respect pour les morts.

Une deuxième sirène de deux minutes retentira demain mercredi à 11 heures, démarrant les cérémonies de commémoration de la journée organisées sur le mont Herzl, à Jérusalem.

Ce mercredi, à 19h45, ce Jour du Souvenir se conclura par la cérémonie nationale de l’allumage des torches au mont Herzl, qui inaugurera le 70e jour de l’Indépendance d’Israël.

Les soldats israéliens Oron Shaul (à gauche) et Hadar Goldin (Crédit : Flash90)

Aujourd’hui, lors d’une première cérémonie de commémoration organisée en l’honneur des soldats morts au combat, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a déclaré : « Nous n’oublions pas un instant nos soldats disparus, Hadar Goldin et Oron Shaul, et nous nous engageons à les ramener chez eux, ainsi que Avera Mengistu. »

Goldin et Shaul ont été tués à Gaza durant la guerre de 2014. Leurs corps sont depuis détenus par le Hamas. Mengistu, un civil qui aurait des problèmes mentaux, a traversé la frontière avec Gaza et se trouve également détenu par le Hamas.

Les Israéliens se sont figés mardi soir durant une minute au son des sirènes à l’occasion du jour du Souvenir, en hommage aux Israéliens tués durant leur service militaire et aux victimes civiles d’attentats.

« Depuis 70 ans, nous tenons dans nos mains un bouclier et une épée tout en construisant l’Etat d’Israël », a affirmé le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu lors de la cérémonie d’ouverture des commémorations à Jérusalem.

Les rassemblements solennels dans les cimetières et devant les monuments aux morts à travers le pays mercredi matin laisseront place dans la soirée à des célébrations festives dans les rues jusqu’à jeudi soir.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...