Israël traité de « cancer » lors d’une marche « pro-palestinienne » dans le Michigan
Rechercher

Israël traité de « cancer » lors d’une marche « pro-palestinienne » dans le Michigan

Un intervenant non-identifié a affirmé que les leaders américains, "criminels et terroristes", étaient "sataniques" et que l'Etat juif "s'effondre"

Un intervenant lors d'un rassemblement de la journée al-Quds à Dearborn, dans le Michigan (Capture d'écran)
Un intervenant lors d'un rassemblement de la journée al-Quds à Dearborn, dans le Michigan (Capture d'écran)

Un intervenant lors d’une manifestation anti-israélienne organisée à la fin du mois dernier à Dearborn, dans le Michigan, a qualifié Israël de « cancer » et le gouvernement américain de « satanique ». Il a également dit que les présidents américains étaient des « criminels et des terroristes ».

Le nombre de personnes qui se sont réunies lors de ce rassemblement marquant la journée internationale al-Quds, le 31 mai, est indéterminé et le nom de l’intervenant n’a pas été divulgué, mais les personnes présentes ont paru sensibles à ses propos.

L’Iran célèbre la journée al-Quds depuis la Révolution islamique de 1979, menée par feu l’ayatollah Ruhollah Khomeini, une journée marquée par des manifestations de soutien dans le monde entier.

Al-Quds est le nom arabe pour Jérusalem et l’Iran – qui arme les groupes terroristes du Hezbollah libanais et du Hamas palestinien, qui ont tous deux promis de détruire l’Etat juif – affirme que cette journée est l’occasion d’exprimer un soutien aux Palestiniens, même si les mouvements de protestation, ce jour-là, se démarquent surtout par des slogans anti-israéliens et anti-américains.

Dans une vidéo de l’événement fournie par le Middle East Media Research Institute (MEMRI), l’intervenant déclare que « les campagnes militaires américaines, les sanctions économiques et l’arrogance politique sont les seuls éléments qui permettent de maintenir les Etats-Unis » au statut de leader mondial.

« Nous ne pointons pas particulièrement du doigt l’idiot actuel qui occupe la Maison-Blanche mais bien tous les criminels et tous les terroristes qui ont occupé ce poste avant lui », a-t-il ajouté.

Il a ajouté que « nous ne sommes pas en conflit avec la population américaine mais avec le gouvernement satanique et les politiciens sataniques ».

Il a réclamé la libération de la Palestine, à rendre « chaque pouce, chaque centimètre, chaque galet » du territoire, affirmant qu’ « Israël s’effondre – il y a moins de 25 ans à attendre, selon les calculs de notre chef bien-aimé l’imam Khamenei », faisant référence au chef suprême iranien. Et il a salué le Hamas et le Hezbollah qui « résistent » à Israël.

Les manifestants, à New York, ont également scandé des slogans appelant à la destruction d’Israël.

Un activiste identifié sous le nom de Nate Chase, du parti mondial des Travailleurs, a déclaré aux manifestants, sous les applaudissements, qu’ « Israël n’existe pas et n’a jamais existé, décrivant « l’entité sioniste » comme le « pantin raciste » de l’impérialisme américain.

Chase a été filmé en train de scander « nous ne voulons pas de solution à deux États, nous voulons tout » dans une vidéo de l’événement publiée par MEMRI.

Des intervenants différents, lors du rassemblement de New York, ont appelé à « globaliser l’Intifada » et à « écraser l’État sioniste colonialiste ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...