Rechercher

Italie : Ouverture d’une enquête après une agression contre un garçon juif de 12 ans

Après l’avoir frappé, les jeunes agresseurs auraient dit à leur victime qu'il devrait "mourir dans un four"

Illustration d'une voiture de police italienne. (Crédit : Wikimedia Commons/CC BY-SA 3.0)
Illustration d'une voiture de police italienne. (Crédit : Wikimedia Commons/CC BY-SA 3.0)

En Toscane, les autorités ont ouvert une enquête suite à l’agression d’un garçon juif de 12 ans. Celui-ci a rapporté que des adolescents l’avaient frappé, notamment à la tête, et lui avaient lancé des injures antisémites.

Les parents du garçon ont signalé mardi l’agression survenue le week-end dernier dans un parc situé à proximité de leur domicile, dans la ville de Campiglia Marittima, près de Livourne, selon un communiqué des responsables municipaux.

La Nation, journal de la ville de Florence, a rapporté que les assaillants avaient lancé au garçon : « Tu es Juif donc ferme-la », et d’autres insultes. Ils lui ont également dit : « Tu devrais mourir dans un four » – une référence à la Shoah.

Le père du garçon a déclaré au journal que personne n’était intervenu pour aider son fils.

Alberta Ticciati, maire de Campiglia Marittima, a déclaré que les enregistrements vidéo du parc étaient en cours d’examen par la police.

« Le garçon est sous le choc », a déclaré Ticciati à SKY TG24 mercredi. « Une réponse ferme doit être apportée aux actes de ce genre. Ils ne peuvent pas être tolérés. »

Liliana Segre, survivante de la Shoah (Crédit : AP Photo/Luca Bruno)

Liliana Segre, survivante de la Shoah et sénatrice, a exprimé son indignation suite à l’attaque.

« Ce sont des actes qui me révulsent, mais malheureusement j’y suis habituée », a déclaré Segre, qui a été placée sous protection policière après avoir reçu des menaces il y a plusieurs années. « L’histoire se répète », a déclaré la femme âgée de 91 ans, qui a été déportée à Auschwitz quand elle avait 13 ans.

Les actes antisémites sont en recrudescence en Italie depuis ces dernières années, selon l’Observatoire sur les préjugés anti-juifs du Centre des documents juifs contemporains basé à Milan.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...