Ivanka Trump : « J’essaye de me tenir à distance de la politique »
Rechercher

Ivanka Trump : « J’essaye de me tenir à distance de la politique »

La fille et conseillère du chef d’État américain a admis avoir des désaccords avec son père et affirme que son judaïsme est « le cadre » dans lequel elle veut vivre sa vie

Ivanka Trump travaille comme assistante spéciale de son père, le président américain Donald Trump. Mais s’impliquer en politique ne semble pas être sa tasse de thé.

« J’essaye de me tenir à distance de la politique », a déclaré l’employée de la Maison Blanche dans une interview, en réponse à une question sur l’habitude de son père de tweeter.

Trump a ensuite salué la carrière politique de son père dans l’interview accordée à « Fox & Friends ».

« Ses instincts politiques sont phénoménaux. Il a fait ce que personne ne le pensait capable de faire. Peu de gens l’avaient prévu. Je me sens privilégiée de faire partie de cette aventure depuis le départ, mais il a fait quelque chose de remarquable. Mais je ne prétends pas être une experte en politique, alors je laisse la politique aux autres et je me penche sur des sujets dont je me préoccupe vraiment », a déclaré la fille juive du président.

Ces sujets comprennent notamment l’aide aux familles qui travaillent, aux vétérans, et la gestion de la dépendance aux opioïdes, a expliqué Trump.

Trump a admis avoir eu des désaccords avec son père, mais n’a pas développé sur leurs divergences.

« Je suis très claire quand je me positionne sur un certain sujet, donc je lui donne mon avis ouvert et sincère. Parfois, nous sommes d’accord, et parfois nous ne le sommes pas. Nous sommes des personnes différentes, donc il y a des domaines sur lesquels nous divergeons », a-t-elle dit.

Trump, qui a publié un livre sur le pouvoir des femmes dans le marché du travail, et son mari Jared Kushner, ont fait l’objet de vives critiques pour leur silence sur des sujets tels que les droits de la communauté LGBT et le climat.

Après avoir manifesté son soutien pour le Mois des Fiertés au début du mois, elle a été critiquée par les utilisateurs des réseaux sociaux qui ont souligné que le vice-président Mike Pence s’était exprimé en faveur de la thérapie de conversion pour les homosexuels et contre le mariage homosexuel.

Dans l’interview sur « Fox & Friends », Trump a également répondu à une question sur sa conversion au judaïsme, qu’elle a qualifié de « décision très personnelle ».

« J’ai tendance à ne pas parler ouvertement de ma religion. Cela fait partie des rares choses dans la vie qui me sont propres, notamment ces derniers temps. Mais je pense que ma religion sert de rappel sur ce qui est important, un rappel sur les valeurs centrales. Elle m’aide à me connecter à mes enfants. Elle nous aide en tant que famille et constitue un cadre dans lequel nous voulons vivre nos vies », a-t-elle dit.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...