Jair Bolsonaro célèbre l’Indépendance d’Israël, une première au Brésil
Rechercher

Jair Bolsonaro célèbre l’Indépendance d’Israël, une première au Brésil

Alors que les liens entre Jérusalem et Brasilia sont au beau fixe, le président s'est joint aux présidents de la Cour suprême et du Sénat brésiliens pour célébrer l'événement

Le président brésilien Jair Bolsonaro (D) reçoit une plaque marquant le 71e anniversaire de la naissance d'Israël lors d'un événement à l'ambassade israélienne à Brasilia, le 22 mai 2019 (Crédit : autorisation de l'ambassade israélienne à Brasilia)
Le président brésilien Jair Bolsonaro (D) reçoit une plaque marquant le 71e anniversaire de la naissance d'Israël lors d'un événement à l'ambassade israélienne à Brasilia, le 22 mai 2019 (Crédit : autorisation de l'ambassade israélienne à Brasilia)

BRASILIA – Jair Bolsonaro est devenu le premier président du Brésil à assister à une cérémonie en l’honneur de l’Indépendance d’Israël cette semaine.

Chrétien fervent pro-Israël, le dirigeant de droite a été mis à l’honneur lors de la soirée de mercredi marquant le 71e anniversaire d’Israël à l’ambassade israélienne à Brasilia, où il a reçu une plaque commémorative.

« Ce qui nous lie à Israël, c’est bien plus que ce qu’il se passe ici aujourd’hui. Notre amitié n’a jamais été aussi solide », a déclaré Bolsonaro pour l’occasion.

« Mon premier voyage en Israël a fait frissonner mon âme », a-t-il ajouté.

Plusieurs responsables politiques brésiliens de haut rang étaient également présents, notamment le président du Sénat Davi Alcolumbre et celui de la Cour suprême Dias Toffoli.

« Le Brésil aura toujours les bras ouverts pour toute la communauté juive brésilienne et mondiale », a affirmé M. Alcolumbre, qui est récemment devenu le tout premier juif élu à présider la chambre haute du Congrès brésilien.

L’ambassadeur d’Israël, Yossi Shelley, a souligné les relations privilégiées entre les deux pays.

Le président brésilien Jair Bolsonaro (à gauche) et le Premier ministre Benjamin Netanyahu touchent le mur Occidental, le lieu le plus saint où les Juifs peuvent prier, dans la Vieille Ville de Jérusalem, le 1er avril 2019. (Crédit : Menahem KAHANA / POOL / AFP)

« Nos gouvernements sont désormais encore plus alignés qu’auparavant’, a indiqué M. Shelley, qui s’est vu décerner il y a peu la plus grande distinction du Brésil accordée à des citoyens étrangers.

Bolsonaro a également décoré le consul honoraire d’Israël à Rio, Osias Wurman, pour ses 10 années de service.

« La recevoir des mains du président, c’est comme une deuxième distinction », a déclaré Osias Wurman au Times of Israel.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu s’était félicité de l’élection de Jair Bolsonaro, qui a trouvé des points de convergence avec le gouvernement de droite du Premier ministre. Son soutien ouvert à Israël lui a également valu les bonnes grâces de sa base électorale évangélique.

Netanyahu s’est rendu au Brésil fin 2018 pour l’intronisation de Bolsonaro, et le dirigeant brésilien a visité à son tour Israël quelques jours avant les élections législatives, un déplacement que plusieurs ont considéré comme destiné à renforcer le soutien électoral à Netanyahu.

Lors de sa visite dans l’État juif, Bolsonaro avait annoncé la décision de son pays d’ouvrir une mission commerciale à Jérusalem. Il avait auparavant promis d’y transférer son ambassade, mais le déplacement semble être aujourd’hui en suspens.

Bolsonaro avait également visité le mur Occidental en compagnie de Netanyahu, devenant le premier chef d’Etat étranger à se rendre sur le site avec un responsable politique israélien.

Cet ancien chef de l’armée s’est attiré de vives critiques pour avoir exprimé des propos insultants à l’égard des homosexuels, des femmes, des communautés indigènes et des noirs au cours de ses 28 années de carrière parlementaire.

Le Times of Israel a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...