Rechercher

Jénine : un Palestinien tué lors de heurts avec l’armée israélienne

Les soldats ont indiqué que les troupes ont ouvert le feu sur des suspects qui jetaient des explosifs ; 13 Palestiniens ont été arrêtés en Cisjordanie

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Les soldats israéliens opèrent en Cisjordanie, le 29 juin 2022. (Crédit : Armée israélienne)
Les soldats israéliens opèrent en Cisjordanie, le 29 juin 2022. (Crédit : Armée israélienne)

Un Palestinien aurait été abattu pendant des affrontements avec les forces israéliennes qui procédaient à un raid d’arrestation à Jénine, mercredi, en tout début de matinée.

L’armée israélienne a indiqué que des soldats avaient procédé à l’arrestation de deux Palestiniens « recherchés pour activités terroristes » dans la ville palestinienne de Jénine, dans le nord de la Cisjordanie occupée.

« Lors des opérations, plusieurs suspects ont lancé des engins explosifs sur les soldats qui ont répliqué par des tirs », a-t-elle ajouté dans un communiqué, précisant qu’un Palestinien avait été touché sans donner davantage de détails.
Les médias palestiniens ont fait savoir que l’homme touché par balle, Mohammed Maher Marei, avait succombé à ses blessures.

Le groupe terroriste armé palestinien Jihad islamique a indiqué dans un communiqué que Mohammad Marei était un de ses « combattants ».

Par ailleurs, en Cisjordanie, l’armée a annoncé que les soldats avaient ouvert le feu sur un Palestinien qui leur jetait des pierres pendant l’arrestation d’un Palestinien recherché dans le camp de réfugiés d’al-‘Azza, à proximité de Bethléem. Un fusil a aussi été saisi à cette occasion.

Au total,13 Palestiniens soupçonnés « d’activités terroristes » ont été placés en détention pendant la nuit, ont fait savoir les soldats.

Les forces de sécurité israéliennes ont renforcé leurs opérations en Cisjordanie suite à une vague meurtrière de terrorisme qui a fait 19 morts entre la mi-mars et le début du mois de mai. Un grand nombre de ces raids se sont concentrés autour du secteur instable de Jénine, d’où étaient originaires plusieurs des attaquants.

Au moins 30 Palestiniens ont été tués pendant cette même période, selon le ministère de la Santé palestinien. Certains ont été abattus par les militaires israéliens alors qu’ils étaient en train de commettre des attentats terroristes tandis que d’autres s’étaient engagés dans les échanges de coups de feu violents avec les soldats. D’autres encore étaient des passants qui se trouvaient là par hasard et qui n’étaient pas armés.

L’AFP a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...