Jérôme Bourbon : « Je suis resté fidèle à l’anti-judaïsme traditionnel »
Rechercher

Jérôme Bourbon : « Je suis resté fidèle à l’anti-judaïsme traditionnel »

Connu pour son antisémitisme virulent, Jérôme Bourbon est le rédacteur en chef du canard antisémite Rivarol

Jérome Bourbon (Crédit : capture d'écran Les Inrocks)
Jérome Bourbon (Crédit : capture d'écran Les Inrocks)

Rivarol est un journal antisémite se définissant comme un « hebdomadaire de l’opposition nationale et européen avec comme slogan ‘quand les peuples cessent d’estimer, ils cessent d’obéir’ ».

Dans une interview réalisée par Planète +, Jérôme Bourbon, directeur de rédaction de Rivarol apparaît décomplexé face au caractère ouvertement antisémite du canard qu’il dirige et de son antisémitisme complètement assumé.

Jérôme Bourbon est connu notamment pour ses tweets qui revêtent un caractère invariablement antisémite.

« Je suis assez provocateur, faut être lu. Pour un bon mot, je serais prêt à aller loin », souligne-t-il concernant ses tweets, rapporte Les Inrocks.

« Autrefois, on ne recevait pas un juif à sa table, quand on était catholique, on allait éventuellement à son magasin s’il avait des étoffes etc… Jamais un médecin juif, jamais un juif à sa table, la France catholique c’était ça. (…) Chacun chez soi, ça ne me choque pas personnellement, » a déclaré Jérôme Bourbon sur Planète +.

Dans cet entretien, Jérôme Bourbon révèle qu’il ne pourrait pas être ami avec un juif « engagé dans le judaïsme ». « J’aurais des relations cordiales, mais une amitié profonde, ça me serait difficile. »

A savoir quelle serait sa réaction si sa fille épousait un juif, la réponse est sans détours. « J’en serais malade. En tant que catholique j’en serais ravagé, franchement. On n’est pas à l’abri surtout avec le mélange racial et religieux qu’on a aujourd’hui », ajoute-t-il avant de conclure « je suis resté fidèle à l’anti-judaïsme traditionnel. Antisémitisme c’est plus ambigu. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...